DeFiNewsStaking

Celsius menacé d’être emporté par le stETH de Lido Finance

Staking eth
Crédit : Shutterstock

Pour assurer à ses clients des rendements élevés sur leurs dépôts, Celsius exploite notamment Lido Finance et ses jetons Staked Ethereum (stETH). Problème : le stETH est en crise, comme le fut l’UST sur Anchor.

 

Le marché des cryptomonnaies traverse actuellement de fortes turbulences – comme la finance traditionnelle. Le BTC a ainsi reculé à son niveau de 2020 et la valorisation des actifs numériques est repassée sous le cap des 1000 milliards de dollars.

Et après la chute de Terra, c’est un autre acteur des hauts rendements qui inquiète les investisseurs. Celsius, confronté à une crise des liquidités, a annoncé hier un gel des transactions.

L’exposition au stETH de Lido en cause

La situation de Celsius préoccupe. Des experts crypto se livrent à des analyses pour déterminer les causes des problèmes rencontrés actuellement par le service DeFi. Réponse : Lido Finance et son Staked Ethereum (stETH).

Le protocole permet à ses utilisateurs de réaliser du staking d’ETH. En principe, 32 ETH minimum sont nécessaires. Lido affranchit ses clients de cette restriction. On parle alors de staking liquide.

En contrepartie de leur ETH placés en staking, ils reçoivent un rendement et un jeton : le stETH (équivalant à 1 ETH). Ce token peut ensuite être utilisé, vendu ou prêté par exemple. Pour rémunérer ses propres clients, Celsius a donc recours à Lido, où il place leurs cryptomonnaies.

L’entreprise est ainsi exposée au stETH. Selon Nansen Research, Celsius dispose au moins d’un wallet public détenant l’équivalent de 475 millions de dollars de stETH. Cette stratégie financière permettait jusqu’à présent à Celsius de rémunérer ses clients.

Le problème survient lorsque le stETH perd sa parité avec l’ETH, mais aussi quand les utilisateurs décident de retirer leurs ETH. Ces deux conditions sont actuellement réunies. Celsius serait ainsi dans l’impossibilité d’honorer ses obligations.

Des réserves d’ETH désormais insuffisantes

Cela explique le gel des retraits annoncé par la firme. Cependant, la perte de parité du Staked ETH est antérieure à la chute des cours du 13 juin. Elle remonte à mai, consécutivement à l’effondrement de TerraUSD et de LUNA.

En raison de son exposition au stETH, Celsius serait particulièrement impacté. Et une vente de ces jetons pour dégager des liquidités en ETH ne ferait qu’accentuer la chute de sa valeur. Celsius paraît donc en l’état dans une impasse, comme ses clients.

Celsius possède les réserves (et plus qu’assez d’ETH) pour faire face à ses obligations, comme le dicte notre cadre complet de gestion du risque de liquidité”, assurait l’acteur une semaine plus tôt.

Quelques jours plus tard, la donne a donc radicalement changé, comme le reconnaissait Celsius sur son blog hier :

En raison des conditions extrêmes du marché, nous annonçons aujourd’hui que Celsius interrompt tous les retraits, swaps et transferts entre comptes. Nous prenons cette mesure aujourd’hui afin de mettre Celsius dans une meilleure position pour honorer, au fil du temps, ses obligations de retrait”.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien. Contact : christophe@coins.fr