Hack, Fraude et ScamNews

Bitconnect : les US vendent les crypto-monnaies saisies (56M$)

bitconnect
Crédit : Shutterstock

Les États-Unis vont vendre les actifs numériques saisis dans le cadre de l’affaire Bitconnect. Le produit de la vente sera redistribué aux victimes de l’escroquerie.

 

Alors que la fraude Bitconnect a fait des milliers de victimes pour un préjudice estimé à plus de 2 milliards de dollars de bitcoins, les personnes qui avaient investi dans le système de ponzi vont finalement pouvoir récupérer une petite partie de leur perte.

Suite à une décision de justice, le Département de la Justice des USA annonce en effet vendre les 56 millions de dollars de crypto-monnaies saisies dans le cadre de cette affaire. D’après le ministère, il s’agit de la plus importante saisie d’actifs numériques de l’histoire.

L’arnaque Bitconnect, qui a débuté fin 2016 et s’est terminée début 2018, visait à tromper des investisseurs en leur faisant miroiter des rendements exceptionnels, allant jusqu’à 40% par mois, obtenus grâce à de soi-disant performants logiciels de crypto-trading. Mais il ne s’agissait en réalité que d’un leurre pour masquer un système pyramidal qui s’autofinançait avec l’arrivée des nouveaux entrants.

L’un des promoteurs de Bitconnect aux USA, Glenn Arcaro, a été arrêté et a plaidé coupable plus tôt en septembre. Il est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à 20 ans de prison.

Satish Kumbhani est quant à lui identifié comme le fondateur présumé de Bitconnect. Toutefois, l’Indien de 35 ans reste aujourd’hui toujours introuvable.

Depuis 2019, le FBI invite les victimes de Bitconnect, aux Etats-Unis mais aussi à l’étranger, à se faire connaitre grâce à un formulaire sur son site internet.

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020. Contact : stanislas@coins.fr