Bitcoin (BTC)Guide Tuto

10+ Meilleurs Sites pour Acheter Bitcoin par CB et PayPal

Acheter du bitcoin
Crédit : Shutterstock - Acheter bitcoin

Comment acheter du Bitcoin en ligne et en toute sécurité ? Guide complet et liste des meilleurs sites pour l’achat de BTC par carte bancaire, virement ou PayPal.

 

Dans cet article, nous revenons sur tout qu’il faut savoir avant de se lancer dans l’achat de Bitcoin. Nous vous guiderons pas à pas pour choisir une plateforme et acheter et vendre vos premiers bitcoins.

Comment acheter du Bitcoin

Tout d’abord, il faut savoir que vous pouvez acheter un « morceau » de Bitcoin. Les crypto-bourses, aussi appelées plateformes d’échange, permettent en effet d’acquérir par exemple 0.000001 BTC. Vous n’êtes ainsi pas obligé d’acquérir un Bitcoin entier. Et vu son prix aujourd’hui, c’est plutôt une bonne nouvelle pour la plupart des investisseurs.

En réalité, se procurer des bitcoins est aujourd’hui aussi simple que de réaliser des achats sur Amazon. Vous devez sélectionner une plateforme en ligne, vous inscrire puis acheter vos bitcoins – ou d’autres crypto-actifs – avec le moyen de paiement de votre choix : Carte de crédit, PayPal ou encore Virement bancaire. Le plus long étant sans doute le processus d’inscription – une dizaine de minutes. Vous devrez en effet remplir un formulaire similaire à ceux utilisés par les banques pour l’ouverture d’un compte.

Pour vous aider à choisir votre plateforme, nous avons conçu la liste ci-dessous basée sur divers critères dont les plus importants sont : l’ancienneté de la plateforme, son sérieux, la facilité d’utilisation de son service, le choix de crypto-monnaies proposé ou encore le nombre de modes de paiement disponible. En outre, il est préférable de se tourner vers un acteur enregistré en tant que prestataire de services sur actifs numériques, plus communément appelé PSAN, auprès de l’AMF. Nous présentons ci-dessous uniquement des services possédant un enregistrement PSAN.

Enfin, il faut garder à l’esprit qu’investir dans la crypto-monnaie comporte des risques, notamment en raison de la forte volatilité présente sur ce marché. N’investissez jamais une somme que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre.

Où acheter du Bitcoin

eToro

Lancé en 2007, eToro est le leader européen de l’investissement en ligne. Facile d’utilisation et sécurisée, sa plateforme permet d’acheter du Bitcoin mais aussi près d’une centaine de crypto-monnaies comme Ethereum, BNB, Solana, XRP ou Dogecoin.

Valorisé 3,5 milliards de dollars lors de sa dernière levée de fonds, le service possède plusieurs licences en Europe, dont un enregistrement PSAN auprès de l’AMF, et offre une multitude de moyens de paiement.

Sur eToro, il est également possible d’investir en bourse sur des actions classiques. Un mode de « trading social » permet en outre de copier les opérations de traders plus expérimentés.

   

👉 Visiter eToro

👉 Voir notre guide

L’investissement et la conservation des cryptos sont proposés par eToro (Europe) Ltd en tant que fournisseur de services d’actifs numériques, enregistré auprès de l’Autorité des marchés financiers.

Rappel : L’investissement dans les cryptos est très volatil et il n’existe pas de protection des consommateurs. L’impôt sur les bénéfices peut en outre s’appliquer.

 

Binance

Binance

Ouverte plus tard en 2017, Binance est rapidement devenu l’un des exchanges les plus utilisés à l’échelle mondiale. Très populaire, son service prend en charge Bitcoin et un grand nombre de cryptomonnaies.

La plateforme est aussi enregistrée PSAN. Elle fait néanmoins face aujourd’hui à plusieurs défis réglementaires et a récemment été condamné aux Etats-Unis. En comparaison à eToro, son offre est davantage réservée aux traders expérimentés que débutants.

👉 Visiter Binance

👉 Voir notre guide

Rappel : L’investissement dans les cryptos est très volatil et il n’existe pas de protection des consommateurs. L’impôt sur les bénéfices peut en outre s’appliquer.

 

Coinbase

coinbase

Coinbase a ouvert ses portes en 2012. C’est l’une des plateformes les plus connues aux US. Son service prend en charge l’achat de Bitcoin et d’autres actifs numériques très en vogue. Sa facilité d’usage en a fait un site de choix pour se procurer des tokens comme BTC.

L’exchange pionnier californien est coté sur la bourse Nasdaq depuis 2021 et revendique près de 100 millions de comptes créés au niveau mondial. Il a obtenu le statut PSAN fin 2023.

👉 Visiter Coinbase

👉 Voir notre guide

 

Bitpanda

bitpanda

Fondé à Vienne en Autriche en 2014, Bitpanda s’est imposé comme un acteur important de l’écosystème crypto sur le continent européen.

Sa plateforme (PSAN) permet de mettre la main sur une multitude de pièces numériques, y compris Bitcoin. Elle offre aussi la possibilité d’investir dans des ETFs et des actions. La fintech viennoise a en effet lancé plusieurs produits négociés en bourse.

👉 Visiter Bitpanda

 

Bitstamp

Bitstamp

Bitstamp est l’une des premières plateformes d’échange de bitcoins ayant vu le jour en Europe. Ouverte en 2011, elle offre depuis divers services crypto dont la possibilité d’acquérir et vendre des jetons numériques, y compris BTC et ETH.

A noter que Bitstamp détient un enregistrement PSAN depuis l’an dernier.

 

👉 Visiter Bitstamp

 

Coinhouse

coinhouse

La plateforme d’échange de crypto-monnaies Coinhouse offre la possibilité de se procurer du Bitcoin et d’autres actifs à l’instar de SOL, Tezos ou XRP.

Détentrice d’un enregistrement PSAN, l’entreprise tricolore a ouvert ses portes en 2015. Elle commercialise aussi un livret d’épargne crypto.

👉 Visiter Coinhouse

 

Crypto.com

cryptocom

Une autre plateforme PSAN qui s’impose d’année en année. Fondée à Singapour en 2016, Crypto.com permet de trader une myriade de jetons numériques dont Bitcoin. Le service multiplie les coups marketing, notamment dans le sport, et a plutôt bonne presse en France.

👉 Visiter Crypto.com

 

Bitstack

Bitstack a conçu un produit dédié aux personnes souhaitant épargner en BTC. Il ne s’agit pas d’une plateforme classique mais d’une application qui fait l’arrondi sur les dépenses du quotidien pour créer automatiquement des économies en Bitcoin. De quoi obtenir ses premiers jetons de façon plus indolore.

👉 Visiter Bitstack

 

Trade Republic

A la manière d’un eToro, Trade Republic propose une plateforme d’investissement multi-actifs, y compris cryptomonnaies. On retrouve également des actions, obligations ou encore ETF.

👉 Visiter Trade Republic

 

Toutes les plateformes présentées ci-dessus sont enregistrées auprès de l’AMF en France en tant que PSAN. Les liens peuvent contenir un tracker d’affiliation.

 

Quand acheter du Bitcoin

Le meilleur moment pour acheter du Bitcoin est naturellement quand son cours est au plus bas. Pour cela, il faut avoir conscience que le marché des cryptomonnaies a jusqu’à présent fonctionné par cycle d’une durée d’environ 3 à 4 ans.

En observant l’historique de prix de Bitcoin, on note ainsi plusieurs grandes hausses, aussi appelées « bullrun » par les investisseurs. Ainsi, il sera préférable de se placer avant ou après ces périodes d’euphorie où le cours du BTC atteint des sommets. La dernière remonte à l’année 2021 lorsque le cours du token atteignait près de 70 000 dollars.

 

Acheter des bitcoins avec sa banque ?

Aujourd’hui, aucune banque digne de ce nom offre un service d’investissement crypto pour les particuliers. Seulement des neobanques proposent ce type de services. On peut par exemple citer le britannique Revolut. Les frais sont néanmoins généralement assez élevés sur ce type d’applications.

 

Quels risques liés à l’achat de Bitcoin ?

Étant donné que le marché des crypto-monnaies existe seulement depuis à peine 15 ans, il n’y a pas encore de réglementations qui protègent les investisseurs comme sur les marchés financiers traditionnels. Aussi, la volatilité est particulièrement importante. Le prix des crypto-monnaies peut grimper très vite mais également chuté lourdement.

Il est donc conseillé de placer une petite partie de son capital dans cette classe d’actifs naissante ou une somme que vous pouvez vous permettre de perdre.

 

L’imposition sur l’achat de Bitcoin

Il existe un impôt sur les plus-values en crypto-monnaies. Vous devrez donc déclarer vos gains à partir du moment où vous vendez vos cryptos contre des euros. Le calcul est assez simple pour un particulier réalisant peu d’opérations. Il faut retirer 30% à la plus value réalisée. Par exemple, si vous investissez 1000 euros et que le cours du Bitcoin gagne 50%, vous aurez 1500 euros, soit un gain de 500 euros imposable à 30% (flat tax) = ~150 euros de taxes.

 

Parier à la baisse sur Bitcoin

Certaines plateformes comme eToro permettent de miser à la baisse – ou « shorter » dans le vocabulaire du trader – le Bitcoin. Ainsi, vous pouvez spéculer sur une tendance baissière. Également appelée vente à découvert, elle consiste donc à vendre des cryptos que l’on ne possède pas mais sur lesquelles on présume une prochaine baisse.

 

Trader du Bitcoin

Une fois vos bitcoins en poche, vous pouvez ensuite soit les conserver, soit les échanger, ou les trader, contre d’autres crypto-monnaies. Les plateformes susmentionnées permettent toutes de réaliser des échanges. Vos tokens sont aussi échangeables contre des euros, que vous pouvez ensuite retirer sur votre compte bancaire.

 

Utiliser ses bitcoins

Dépenser des BTC

Si des commerçants acceptent les paiements en Bitcoin, le plus simple reste aujourd’hui d’utiliser une carte bancaire reliée à un compte en crypto. La majorité des plateformes offrent désormais ce type de services via des partenariats avec le géant des paiements VISA. Vous pouvez ainsi dépenser vos bitcoins dans toutes les boutiques ou sites internet acceptant les paiements par CB, soit pratiquement partout.

Faire fructifier des BTC

Vous pouvez faire travailler vos cryptomonnaies en les envoyant sur des protocoles de finance décentralisée. La plupart de la DeFi étant sur le réseau blockchain Ethereum, il faudra donc échanger vos BTC contre des ethers ou autres jetons Ethereum afin de pouvoir commencer à utiliser ses plateformes. A noter que l’écosystème DeFi est assez complexe à appréhender et risqué. Faites toujours des recherches approfondies et formez vous avant d’envoyer vos pièces numériques sur un protocole.

 

Sécuriser ses bitcoins

Pour une sécurité accrue, il est recommandé de transférer vos bitcoins depuis les plateformes vers un wallet dit en self custodial. C’est à dire un portefeuille avec lequel vous êtes le seul propriétaire des clés permettant d’accéder à vos actifs.

Si l’utilisation d’un wallet personnel permet de ne pas dépendre d’une entreprise tierce, il faut aussi avoir en tête qu’un tel portefeuille inclut des obligations, sous peine de perdre vos cryptos.

En effet, vous devrez vous même conserver votre clé privée et seed phrase (phrase de départ) qui permet de se connecter et faire des opérations. De plus, il faudra être extrêmement vigilant lors de vos opérations. Une erreur est vite arrivée. En somme, comme pour la DeFi, il est important de se former avant d’utiliser un wallet non custodial.

Après la sombre affaire FTX, ces portefeuilles, notamment physiques, ont naturellement gagné en popularité. Les plus populaires sont sans doute ceux de la gamme Nano de la licorne française Ledger.

 

Conclusion

L’achat de crypto-monnaies telles que Bitcoin s’est aujourd’hui beaucoup démocratisé, notamment en France. On estime aujourd’hui à 8% le nombre de Français ayant investi dans cette nouvelle classe d’actifs.

Ce type d’investissement reste toutefois très risqué. Les cours des crypto-monnaies subissent régulièrement de fortes variations de prix – jusqu’à parfois plus de 90% – à la hausse comme à la baisse. Nous vous invitons vivement à investir une somme que vous pouvez vous permettre de perdre. Et de façon générale, ne misez pas toutes vos économies sur une seule classe d’actifs. La diversification permet de réduire drastiquement les risques.

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Stanislas possède une expérience accrue dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il écrit sur le sujet depuis 2017 et a été amené à diriger la rédaction de plusieurs médias spécialisés. Contact : stanislas@coins.fr