DeFiInstitutionnelLevées de fonds et AquisitionsNews

La blockchain Injective lève 40 millions de dollars

Crédit : iStock

Injective, une blockchain L1 axée DeFi, vient de boucler un tour de financement de 40 millions de dollars auprès de Jump Crypto. Son token natif INJ gagne plus de 20%.

 

Développée avec Cosmos SDK et exploitant le mécanisme Proof of Stake Ignite, Injective offre une plateforme permettant de créer des applications décentralisées (DApps) axées finance comme des DEX et des produits dérivés.

Dirigé par Jump Crypto, le tour de table de 40 millions de dollars de la startup fondée à New York en 2018 a également attiré BH Digital, la filiale crypto du milliardaire Alan Howard.

Injective utilisera ce nouveau financement pour augmenter l’utilité de son token natif INJ ainsi que pour fournir davantage de liquidités aux DApps sur son réseau.

Les entreprises et les institutions financières ont déjà commencé à participer de manière importante à la DeFi et la prochaine étape naturelle sera de créer des applications décentralisées personnalisées. Injective offre à ces institutions une solution prête à l’emploi qui peut être exploitée pour créer n’importe quelle application financière”, a commenté Kanav Kariya, président de Jump Crypto.

Depuis son lancement en fin d’année dernière, la blockchain de couche 1 se targue d’avoir enregistré plus de 7 milliards de dollars de volume cumulé.

Plus globalement, Injective ambitionne de résoudre les problèmes rencontrés dans le monde de la finance traditionnelle grâce à la nature décentralisée de la technologie blockchain.

Suite à la nouvelle, le cours du jeton INJ d’Injective a bondi de plus de 20%. Son prix évolue autour de 1,88 dollars au moment de publier cet article.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020.