BanqueNewsNFT

La technologie NFT peut-elle mettre à mal le modèle de Spotify et Apple Music ?

Crédit : Shutterstock

La montée en puissance de la technologie NFT, constatée au long de cette année 2021, pourrait, à terme, rebattre les cartes dans l’industrie musicale en permettant aux artistes de s’affranchir de la tutelle des plateformes de streaming comme Spotify ou Apple Music. Et ainsi être rémunérés de façon plus équitable.

 

Signalons-le d’emblée : cette perspective n’est pas (encore) à l’ordre du jour mais fait néanmoins partie des « prévisions chocs » de l’année 2022 publiée par Saxo Bank. En effet, chaque mois de décembre, la banque danoise fait état d’une dizaine de « prédictions scandaleuses » (« outrageous predictions » dans la langue de Shakespeare) pour l’année à venir. Des prophéties hautement improbables – pour ne pas dire fantaisistes- qui ne tiennent compte d’aucun consensus mais qui, si elles venaient à se réaliser, feraient office de véritable déflagration sur les marchés financiers.

Dans la ligne de mire de Saxo Bank : les plateformes musicales comme Spotify et Apple Music qui, en y adjoignant les labels musicaux, cannibaliseraient plus de 75% des revenus engendrés par les écoutes en streaming. Une situation de moins en moins supportable pour les artistes et autres musiciens qui militent pour une plus juste répartition de ces revenus.

Au point de faire sécession avec les plateformes de streaming susmentionnées ? C’est désormais possible, selon Saxo Bank, grâce à la technologie NFT, ces « jetons non fongibles » et à usage unique qui font office de véritables certificats d’authenticité numérique.

Une technologie qui pourrait permettre aux artistes de récupérer leur part du gâteau. Avec en figure de proue de ce « mouvement de libération » le NFT de l’œuvre numérique « Everydays : the first 5 000 days » qui a vu son prix atteindre la somme astronomique de 69,3 millions de dollars en mars dernier.

La technologie NFT offre ainsi la possibilité d’authentifier la propriété des droits mais également de distribuer ces mêmes droits sans avoir recours à des intermédiaires“, argue Saxo Bank.

Et d’affiner son raisonnement. « L’utilisation des NFT pourrait s’avérer particulièrement attrayante pour les artistes qui se sentent injustement traités par les modèles de partage des revenus des plateformes de streaming actuelles comme Spotify et Apple Music ». Fin de citation.

Ainsi via les NFT, les artistes pourraient distribuer leur musique directement aux auditeurs, faisant fi des plateformes de contenus, qui perdraient ainsi leurs prérogatives, tout en étant rémunérés en temps réel en fonction du nombre d’écoutes.

Parmi les artistes précurseurs et fer de lance de ce nouveau mouvement, la banque danoise cite Katy Perry, Jason Derulo ou encore le duo américain The Chainsmokers qui ont tous, peu ou prou, investi dans cette nouvelle technologie au cours de l’année 2021.

Si cette prophétie devrait s’avérer être auto-réalisatrice, les brokers de Saxo Bank prédisent de « sombres perspectives » à la plateforme de streaming Spotify, avec une perte de 33% de la valeur de son titre en Bourse en 2022.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Facebook et maintenant Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Samir Hamladji
Rédacteur et reporter - Journaliste pour plusieurs grands médias tels que LesEchos ou Challenges, Samir a été en charge de la rubrique Finance chez Forbes de 2016 à 2019. Il s'intéresse depuis plusieurs années à l'écosystème des crypto-monnaies et de la blockchain.