Bitcoin (BTC)NewsReglementation

UE : le PoW (et Bitcoin) a nouveau menacé dans MiCA

Crédit : Shutterstock

La dernière version de MiCA inclut à nouveau des mesures visant à interdire les crypto-monnaies utilisant le PoW comme Bitcoin. Le député français Pierre Person monte au créneau et dénonce une « rupture significative avec le principe de neutralité technologique ».

 

Alors que l’amendement concernant l’interdiction des crypto-monnaies utilisant le mécanisme de preuve de travail (PoW) avait été retiré de Markets in Crypto-Assets (MiCA) au début du mois de mars, une nouvelle version de la réglementation, publiée quelques jours avant son vote, met à nouveau le PoW sur la touche.

Hier soir, sur Twitter, le député français Pierre Person a déclaré que, dans l’état, MiCA condamnait définitivement l’avenir des crypto-actifs en Europe.

En interdisant Bitcoin et Ethereum, en compliquant l’utilisation des NFT et de la DeFi, le Parlement européen hypothèque notre souveraineté monétaire et financière,” a-t-il ajouté.

Pierre Person estime en outre que MiCA est « une rupture significative avec le principe de neutralité technologique ». Selon lui, le règlement interdit ainsi à nouveau « l’émission ou l’offre d’échange de crypto-actifs qui reposent sur des protocoles de preuve de travail ».

Si chacun de nous doit défendre une société plus écologique et vertueuse, interdire le PoW est une vision simpliste et caricaturale. De plus, cela revient à interdire une activité – l’exploitation minière – qui n’existe pas sur le territoire européen […] La question n’est pas la consommation d’énergie du Bitcoin, mais l’origine de cette énergie. Il serait plus pertinent d’interdire l’exploitation minière des énergies fossiles et de favoriser les acteurs qui se tournent vers les énergies renouvelables excédentaires pour améliorer la rentabilité de ces moyens de production”, a-t-il clamé.

Le vote de Markets in Crypto-Assets (MiCA) par la Commission des affaires économiques et monétaires (ECON) aura lieu lundi 14 mars. Un trilogue avec le Conseil et la Commission européenne suivra ensuite.

« Une fois de plus, nous allons à l’encontre de l’Histoire. Encore une fois, nous laissons des opportunités aux autres tout en se vantant d’avoir une bonne régulation. Si ce texte est adopté tel quel, nous en paierons le prix en termes de compétitivité et d’intérêt pour les citoyens européens », a conclu Person.

Edit 12/03/22 à 14h25 : La version finale de MiCA inclut 2 propositions concernant l’article sur le Proof-of-Work. La seconde, qui est soutenue par le rapporteur de MiCA, ne prévoit pas d’interdiction.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Google, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020. Contact : stanislas@coins.fr