NewsReglementationToken sale

USA : la SEC poursuit Dragonchain pour son ICO de 16M$

Crédit : Shutterstock

Le gendarme de la bourse américain SEC a lancé des poursuites contre le projet crypto Dragonchain pour ne pas avoir déclaré sa token sale de 16 millions de dollars en 2017.

 

La Securities and Exchange Commission des États-Unis s’attaque à une nouvelle startup crypto ayant lancé une ICO en 2017, une année durant laquelle les ventes de jetons numériques avaient le vent en poupe.

Dragonchain est ainsi le dernier projet crypto à être poursuivi par la SEC pour avoir levé des fonds en vendant son token Dragon (DRGN) pendant cette période agitée.

Selon le régulateur, John Roets, le PDG de Dragonchain, – et trois entités gravitant autour de la jeune pousse – ont violé la loi sur les valeurs mobilières dans le cadre de cette vente de jetons d’un montant de plus de 16 millions de dollars en novembre 2017. Il exige la restitution du produit ainsi qu’une sanction pécuniaire civile.

Basée aux USA, Dragonchain développe une plateforme permettant aux entreprises de créer des applications blockchain « flexibles et évolutives ». Le cours de son jeton natif Dragon (DRGN) évolue aujourd’hui sous 0.03$, en baisse de plus de 99% depuis son point haut à 5,1$ en janvier 2018.

L’organisme de régulation américain considère un certain nombre de cryptomonnaies comme des titres (securities), obligeant leur émetteur à respecter les mêmes règles que pour les cessions d’actions.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020. Contact : stanislas@coins.fr