BanqueBlockchainFranceNews

BNP Paribas rejoint la plateforme blockchain de JPMorgan

BNP Paribas
Crédit : Shutterstock

La banque française BNP Paribas se tourne vers le réseau blockchain Onyx de JPMorgan afin de tirer parti de la tokenisation d’actifs pour la négociation de titres à revenu fixe.

 

Lancée en 2020 par Onyx – l’unité crypto de JPMorgan –, la plateforme du même nom fournit des solutions basées sur la blockchain à destination des institutions financières et visant à répondre aux défis liés à l’échange d’informations, aux transferts de fonds et à la tokenisation d’actifs.

Et la dernière banque à se connecter au réseau blockchain n’est autre que BNP Paribas, rapporte le Financial Times, qui précise que le français utilisera notamment la solution de tokenisation Onyx Digital Assets pour réaliser des transactions à court terme sur les marchés des titres à revenu fixe.

Onyx Digital Assets de JP Morgan, qui a aujourd’hui traité plus de 300 milliards de dollars de prêts, permet aux banques de prêter des actifs sans qu’ils ne quittent réellement leurs bilans. En tokenisant des actifs, les banques peuvent ainsi temporairement les transformer en garantie sans toutefois « abaisser leurs soupapes de sécurité ».

Tyrone Lobban, responsable d’Onyx Digital Assets, a indiqué que la banque américaine explorait actuellement aussi la possibilité d’utiliser Onyx comme une passerelle vers la finance décentralisée (DeFi) pour les investisseurs institutionnels.

En début d’année, Onyx s’est installée dans le métaverse avec un bureau dans Decentraland. La filiale crypto avait en outre publié une note pour démystifier les mondes virtuels.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020.