EchangeurNews

Le géant brésilien de la crypto 2TM licencie à nouveau

Panorama aérien de la baie de Botafogo , Rio De Janeiro, Brésil
Panorama aérien de la baie de Botafogo , Rio De Janeiro, Brésil - Crédit : iStock

2TM se sépare de 15% de ses employés. La fintech, propriétaire de Mercado Bitcoin, avait déjà coupé dans ses effectifs plus tôt cette année.

 

La semaine dernière, 2TM a annoncé licencier 15% de ses équipes, soit près de 100 personnes mises sur le carreau.

L’effondrement des prix sur le marché crypto et plus généralement la dégradation de l’économie mondiale ont pesé sur l’entreprise basée à São Paulo, rapportent nos confrères brésiliens de Portal do Bitcoin.

Éditrice de la plateforme Mercado Bitcoin, une grande crypto-bourse au Brésil, 2TM indique en outre que l’environnement concurrentiel continue de se détériorer étant donné qu’il n’existe à ce jour pas de cadre juridique dédié à ce nouvel écosystème.

Les acteurs qui respectent les lois sont pénalisés par rapport aux entreprises qui ignorent les règles locales”, a écrit la firme qui procédait déjà à des licenciements au mois de juin.

Le sénat brésilien a fait un premier pas vers l’adoption d’un cadre réglementaire pour l’usage des crypto-actifs sur son territoire en février.

L’an dernier, 2TM levait 200 millions de dollars en série B auprès de SoftBank. Plus récemment, on apprenait que Coinbase était en pourparlers avec la fintech dans le cadre d’une acquisition potentielle.

Ces derniers mois, suite à la chute des cours des actifs numériques, de nombreux exchanges ont du revoir leur stratégie et couper dans leurs effectifs.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020. Contact : stanislas@coins.fr