NewsReglementation

Retour sur l’interdiction de Tornado Cash

Tornado
Crédit : Shutterstock

Les États-Unis ont récemment sanctionné Tornado Cash. Le volume de transactions quotidien sur le mélangeur crypto dépasse toujours les 1000 ETH.

 

En début de semaine, le Trésor US a annoncé imposer des sanctions financières à l’encontre du mixeur de pièces numériques Tornado Cash.

Les américains ne sont aujourd’hui plus autorisés à utiliser ce service de crypto-mixing. L’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor des États-Unis a mis sur liste noire des adresses Ethereum utilisées par le mélangeur.

Tornado Cash est un outil décentralisé permettant de mixer des transactions ETH et ainsi gagner en confidentialité sur le réseau blockchain public. Le gouvernement américain estime que Tornado Cash a permis de blanchir plus de 7 milliards de dollars en crypto depuis son lancement en 2019.

En tant que telle, l’action ne semble pas tant être une sanction contre une personne ou une entité ayant un pouvoir. Il apparaît plutôt comme la sanction d’un outil de nature neutre et pouvant être utilisé à bon ou à mauvais escient comme n’importe quelle autre technologie. Ce n’est pas un mauvais acteur spécifique qui est sanctionné, mais ce sont tous les Américains qui souhaitent utiliser cet outil automatisé afin de protéger leur vie privée”, ont commenté Jerry Brito et Peter Van Valkenburgh de Coincenter, dans un article de blog.

Plusieurs grands acteurs de l’écosystème, comme Circle et Bybit, ont pris des mesures suite à l’annonce avec notamment le gel de comptes ou d’adresses liés à Tornado Cash.

Mais le volume de transactions sur le mélangeur n’a pas vraiment diminué depuis lundi, avec encore plus de 4000 ETH échangés en 3 jours. Des partisans de Tornado Cash ont en outre commencé à envoyer de petites transactions en ethers à travers le mixeur sur les portefeuilles de célébrités américaines – qui n’ont pas la possibilité de les refuser – afin de démontrer l’absurdité d’une telle décision.

La nature décentralisée de la blockchain élimine les intermédiaires, y compris les gardiens, comme les banques dans la finance traditionnelle.

L’un des fondateurs de Tornado Cash, Roman Semenov – qui a vu son compte Github suspendu cette semaine-, a expliqué qu’il était « techniquement impossible » d’appliquer des sanctions contre des services réellement décentralisés.

Aujourd’hui, certaines entreprises de sécurité blockchain arrivent à retracer les fonds passés par ce type d’outils. Au printemps, Elliptic déclarait avoir réussi à retrouver des fonds volés grâce à sa « capacité de démixage Tornado ». Un autre spécialiste des blockchains, Chainalysis, estime que ces services pourraient même bientôt devenir « obsolètes ».

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020. Contact : stanislas@coins.fr