NewsNFT

Minecraft interdit les NFT, contrairement à Epic Game

Minecraft
Minecraft

Minecraft a précisé sa politique et bannit les NFT, dénonçant leur nature spéculative. En réaction, le PDG d’Epic Games assure qu’il n’adoptera pas une stratégie comparable.

 

Le sujet des NFT dans le jeu vidéo peut parfois apparaître comme explosif, en particulier pour les éditeurs historiques. Ubisoft avance ainsi pas à pas afin de rassurer la communauté des gamers.

Les éditeurs peuvent en outre eux-mêmes décider de se tenir à distance de ces nouveaux actifs numériques. C’est la politique que vient de formaliser Minecraft, propriété du géant américain Microsoft.

Les NFT riment avec spéculation et minent le jeu

Pas de NFT et de blockchains sur les serveurs Minecraft donc, ni d’exploitation du contenu du jeu pour concevoir des jetons non fongibles : c’est ce qu’a décidé la firme. Les conditions d’utilisation seront mises à jour en ce sens.

Pour garantir aux joueurs de Minecraft une expérience sûre et inclusive, les technologies blockchain ne sont pas autorisées à être intégrées dans nos applications client et serveur, et le contenu du jeu Minecraft, tel que les mondes, les skins, les éléments de persona ou autres mods, ne peut pas être utilisé par la technologie blockchain pour créer un actif numérique rare”, écrit l’éditeur.

« L’esprit de spéculation sur les prix et d’investissement autour des NFTs détourne l’attention du jeu et encourage le profit, ce qui, selon nous, est incompatible avec la joie et le succès à long terme de nos joueurs », justifie-t-il encore.

Steam, la première plateforme de jeu vidéo, n’avait pas attendu pour arrêter sa politique à l’égard des NFT. Dès octobre 2021, l’entreprise tranchait en faveur d’une interdiction des technologies blockchain.

Marketplaces et éditeurs d’OS n’ont pas à décider

Tous les grands éditeurs n’adoptent pas cependant ce positionnement. C’est le cas d’Ubisoft, par exemple, mais aussi d’Epic Games. Et avec 194 millions d’utilisateurs dans le monde, c’est un acteur dont les choix influent sur le marché.

Interrogé sur son attitude vis-à-vis des NFT, le cofondateur et PDG d’Epic Games s’est montré catégorique. Pour Tim Sweeney, il est tout simplement exclu d’interdire ces tokens.

Les développeurs devraient être libres de décider comment concevoir leurs jeux, et vous êtes libres de décider d’y jouer ou non. Je pense que les boutiques et les fabricants de systèmes d’exploitation ne devraient pas interférer en imposant leurs vues aux autres. Nous ne le ferons certainement pas”, affirme-t-il.

Les éditeurs tiers présents sur la marketplace d’Epic Games ne devraient donc pas s’inquiéter de la mise en œuvre d’une interdiction. L’entreprise américaine développe également sa propre stratégie en matière de NFT et surtout de métaverse.

Elle devrait en outre lister son premier jeu blockchain cette année. Le spécialiste du gaming Web3 Gala Games annonçait dernièrement que son titre de type battle royale nommé Grit serait proposé sur la plateforme de distribution de contenu d’Epic Game en 2022, sans toutefois préciser de date exacte.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien.