NewsReglementation

Pour Novi, Facebook s’allie à Paxos et Coinbase, mais délaisse Diem

Crédit : Shutterstock

Sous pression du régulateur, Facebook lance son wallet Novi, en partenariat avec Paxos et Coinbase. Son stablecoin Diem devra en revanche encore attendre.

 

Depuis l’annonce par Facebook du lancement d’un monnaie numérique et d’un portefeuille électronique à l’échelle mondiale, le projet patine. Ces retards ont bien peu à voir avec la complexité des développements.

Non, la firme se heurte au front uni des autorités de régulation des grandes puissances économiques. Après plusieurs abandons parmi ses partenaires de départ, des concessions aux autorités et des ambitions revues à la baisse, Facebook se relance.

Novi (ex-Calibra) en pilote aux US avec l’USDP

Le géant des réseaux sociaux a toutefois encore abandonné une partie de ses ambitions en route. Seul son wallet Novi (ex-Calibra) est sur la ligne de départ. En effet, son stablecoin, le plus problématique aux yeux des autorités, reste au stand.

Pour ce lancement, Facebook ne communique donc que sur Novi. Diem, ex-Libra, n’est pas au programme. A noter qu’il s’agit pour le portefeuille numérique de la firme d’une première phase pilote. Elle porte sur les États-Unis et le Guatemala.

Mais à quoi bon Novi sans sa devise numérique, Diem ? Facebook lui substitue le stablecoin d’un partenaire de renom, Paxos. Les utilisateurs peuvent donc dès à présent utiliser Novi, pour du trading notamment, via l’USDP (Paxos Dollar).

Facebook s’adjoint par ailleurs les services d’un autre maillon indispensable de la chaîne afin de disposer de services de garde (custody). Là aussi, le géant américain s’allie pour son programme à une pointure du marché, l’exchange Coinbase.

Des sénateurs US demandent l’arrêt du projet

Et quid de Diem ? Le stablecoin est-il renvoyé aux calendes grecques ? Officiellement, non. Si seul Novi est lancé, « cela ne signifie pas que notre soutien à Diem a changé », indique le communiqué de presse de Facebook.

« Nous avons l’intention de lancer Novi avec Diem une fois qu’il aura reçu l’approbation réglementaire et qu’il sera mis en ligne », poursuit le Gafa. Dans l’attente de cette sortie promise de longue date, les utilisateurs peuvent télécharger Novi depuis l’App Store d’Apple et le Google Play Store.

Pas de lancement en fanfare pour Facebook, qui au départ avait fait grand bruit avec Libra. Et pas sûr non plus que le pilote de Novi ne connaisse pas quelques soubresauts. Les autorités n’auront en effet pas tardé à réagir.

Dans une lettre au PDG de Facebook, Mark Zuckerburg, cinq sénateurs démocrates, dont les dirigeants de la Commission bancaire du Sénat, demandent à ce dernier de stopper Diem et Novi.

Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien. Contact : christophe@coins.fr