BlockchainFranceNewsNFT

Ubisoft veut être un « acteur clé » du gaming blockchain

Crédit : Shutterstock

Actionnaire d’Animoca Brands, Ubisoft poursuit son exploration de la blockchain pour devenir à l’avenir un acteur de référence du secteur. En France, l’éditeur collabore notamment avec Tezos.

 

La blockchain, l’avenir du secteur du jeu vidéo ? La technologie présente des atouts pour cette industrie. Elle permet surtout l’émergence de nouveaux modèles économiques, comme le play-to-earn.

Ce modèle fait le succès d’acteurs comme Sky Mavis (Axie Infinity) et Animoca Brands. Le géant français du jeu vidéo, Ubisoft, connaît d’ailleurs très bien la jeune licorne du gaming blockchain.

Exploration et montée en compétence sur la blockchain

En effet, Ubisoft participait à la récente levée de fonds de 65 millions de dollars d’Animoca. Mais si le Français mène des expérimentations autour des NFT et de la blockchain depuis plusieurs années, il n’intègre pas encore ces technologies dans ses jeux.

Cela devrait changer à l’avenir, comme le suggèrent ses dirigeants. Ceux-ci ont pris la parole sur ce thème à l’occasion de la publication des derniers résultats financiers d’Ubisoft. L’entreprise rappelle qu’elle est un membre fondateur de la Blockchain Game Alliance.

Mais, comme elle le précise, ses initiatives s’inscrivent dans une démarche exploratoire à ce stade. “Nous avons travaillé avec de nombreuses petites entreprises qui utilisent la blockchain, et nous commençons à avoir une bonne connaissance de l’impact que nous pouvons avoir sur le secteur”, déclare son PDG, Yves Guillemot.

Des NFT Lapins Crétins sur Ethereum

Le dirigeant considère la blockchain comme une des révolutions de l’industrie du jeu vidéo. Et avec la blockchain se développe donc le modèle du « play-to-earn », qui permet aux joueurs de gagner des biens numériques, en particulier sous forme de NFT.

Ubisoft entend participer à cette révolution en cours, sans faire d’annonces concrètes néanmoins. Mais l’ambition est là, affirme son directeur financier Frederick Duguet, qui s’exprimait lors d’une conférence téléphonique. « Nous voulons être l’un des acteurs clés », précise-t-il ainsi.

Pour l’heure, les initiatives demeurent non commerciales. Dans le cadre d’une action caritative, Ubisoft a notamment émis sur la blockchain Ethereum des Lapins Crétins sous forme de NFT. Les fruits de la vente étaient reversés à l’Unicef.

Ubisoft actif sur la blockchain Tezos

A l’occasion d’une conférence de la communauté Ethereum, Nicolas Pouard, Blockchain Initiative Director d’Ubisoft, témoignait de la réalisation de plusieurs prototypes, mais pas de cas d’usage « commercialisables ».

A noter qu’Ubisoft est également actif dans l’écosystème Tezos, représenté en France par Nomadic Labs, son centre de recherche et développement. La semaine dernière, son directeur Hadrien Zerah était d’ailleurs dans les locaux de l’éditeur.

La blockchain Tezos cherche à développer son réseau de bakers institutionnels en France. Y participent déjà des multinationales hexagonales, parmi lesquelles EDF, et donc également Ubisoft.

Et comme le confiait à Coins.fr Hadrien Zerah lors d’une interview en visioconférence, devenir baker est généralement une première étape avant le développement de projets sur la blockchain Tezos.

Suivez-nous sur Twitter, Facebook et maintenant Telegram pour ne rien manquer

Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien. Contact : christophe@coins.fr