ExclusifNewsNFT

YSL Beauty lance un « hub » Web3

YSL Beauty
YSL Beauty

Yves Saint Laurent réalise ce 15 juin un premier drop de 10 000 NFTs gratuits, qui permettront à terme d’accéder à son écosystème Web3 et de bénéficier de nombreux avantages, comme l’explique à Coins.fr Diane Hecquet, CDO de YSL Beauty, et Virgile Brodziak, DG de Wunderman Thompson, qui accompagne la marque du groupe L’Oréal.

 

À l’occasion de Vivatech, Yves Saint Laurent Beauty dévoile une première collection de NFTs gratuits, récupérables par les visiteurs du salon, mais aussi par les fans de la marque sur les réseaux sociaux Instagram et Twitter.

Au total, 10 000 NFTs nommés Golden Block seront mintés sur Polygon, et seront accessibles via l’application YSL Beauty Wallet, un wallet développé en partenariat avec Arianee. Ils permettront d’accéder au site internet dédié (web3.yslbeauty.com), et par ce biais à de futurs drops, ainsi que des expériences exclusives, au travers notamment d’un partenariat avec la plateforme P00LS, qui développe des fans tokens d’artistes.

YSL Beauty

YSL Beauty

Ce programme propose une relation nouvelle, portée par une culture et des technologies qui sont celles du Web3. Nous l’avons construit avec la volonté d’être le plus inclusif possible et de toucher à la fois les adeptes du Web3 que des personnes qui découvriront cet univers. Cela justifie complètement le partenariat fait avec Arianee qui simplifie l’accès à ces nouveaux territoires du digital. Ce wallet sera la clé d’entrée dans l’écosystème web3 que la marque veut mettre en place, et permettra de récompenser la fidélité de ses utilisateurs”, indique Virgile Brodziak, directeur général de l’agence Wunderman Thompson.

Deux musiciennes, Agathe Mougin et Kittens, collaborent avec Yves Saint Laurent pour proposer aux détenteurs des NFT de la marque de collecter leurs « social tokens » sur P00LS, lesquels sont nommés respectivement $ETHAGA et $TREATS. La possession de ces tokens permet de débloquer des avantages exclusifs sur la plateforme (accès à des concerts ou produits en avant-première), qui abrite entre autres les projets d’artistes comme IAM.

« Nos NFT n’ont pas de vocation spéculative, ils permettent de reconnaître et de récompenser l’engagement des membres de notre communauté et de leur permettre de transformer cet engagement en bénéfices concrets et long-terme. Nous avions donc prévu des accès privilégiés à notre premier drop pour les membres de notre communauté existante. Que ce soit sur Instagram ou Twitter, nos fans seront les premiers informés. Et pour ceux qui ne feraient pas partis des 10.000 chanceux, suivez-nous sur les réseaux sociaux, d’autres événements se préparent… », indique Diane Hecquet, directrice internationale du digital d’Yves Saint Laurent Beauty, qui promet que d’autres drops de NFTs sont aussi prévus dans la roadmap d’YSL, sans pour autant donner plus de précisions.

C’est la deuxième incursion concrète d’une marque de L’Oréal dans l’univers des NFTs, après le lancement fin 2021 d’une collection de 5 œuvres de crypto-art par L’Oréal Paris USA. Les deux opérations ont en commun de mettre en lumière des artistes féminines, le lancement de la collection NFT d’YSL Beauty s’accompagnant également de dons réalisés auprès d’associations de lutte contre les violences conjugales, dans le cadre du programme « Aimer Sans Abuser » de la firme.

Par ailleurs, d’autres marques de L’Oréal devraient prochainement dévoiler leur propre projet, le groupe français ayant démontré ses ambitions en la matière en février 2022, avec le dépôt de 17 de ses marques (Maybelline, Kiehl’s ou encore It Cosmetics) au sein des catégories NFT et Metaverse de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Clement Fages
Reporter - Journaliste depuis 2011 passé par Frenchweb ou encore Emarketing, Clément se passionne aujourd'hui pour la crypto-monnaie et sa technologie sous jacente.