EchangeurNews

Bitcoin Jesus endetté de 47 millions d’USDC auprès de CoinFlex ?

Roger Ver
Crédit : Roger Ver

Roger Ver, alias Bitcoin Jesus, serait responsable du gel des retraits sur l’exchange CoinFlex. C’est ce qu’affirme son PDG, qui réclame 47 millions de dollars en stablecoin à l’investisseur.

 

Roger Ver, le crypto-entrepreneur et ardent (ex)défenseur de Bitcoin, n’a sans doute pas choisi le meilleur moment pour faire son grand retour dans le secteur et sur les réseaux sociaux. La chute des capitalisations des crypto-actifs pourrait lui avoir été fatale.

C’est ce que laissent penser les échanges acrimonieux de tweets entre le PDG de CoinFlex, Mark Lamb, et Roger Ver, aka Bitcoin Jesus. La bourse de crypto-monnaies a dû mettre à l’arrêt les retraits sur sa plateforme.

CoinFlex face à une crise de liquidités

Dans un premier temps, CoinFlex a justifié ce gel par un problème de liquidités, tel que le connaît Celsius, par exemple. Le dirigeant de la firme se montre cependant plus spécifique à présent. Le responsable a un nom : Roger Ver.

L’investisseur a manifestement souscrit un prêt auprès de CoinFlex pour un montant de 47 millions de dollars en stablecoin USDC. Cette dette reste en suspens et doit être honorée en vertu d’un contrat écrit, assure Mark Lamb.

« Il n’a pas respecté cet accord et nous l’avons mis en demeure », indique le patron de l’exchange. L’investisseur ne l’entend visiblement pas de cette oreille. Sans répondre directement à Lamb, Ver réfute et évoque des « rumeurs ».

Des « rumeurs se sont répandues selon lesquelles j’aurais manqué à une dette envers une contrepartie », écrit-il sur Twitter. Et l’investisseur de poursuivre en affirmant que ces rumeurs sont fausses.

Roger Ver assure même que c’est au contraire cette contrepartie qui serait endettée auprès de lui. L’entrepreneur estime qu’une « somme d’argent substantielle » lui est due. En conséquence, « je demande actuellement le remboursement de mes fonds », conclut-il.

Roger Ver victime de ses mauvais investissements crypto ?

CoinFLEX nie catégoriquement que nous ayons des dettes à son égard. Sa déclaration est manifestement fausse. Il est regrettable que Roger Ver ait besoin de recourir à de telles tactiques afin de détourner l’attention de ses responsabilités”, s’indigne Mark Lamb.

Pour se maintenir à flot en attendant la résolution de ce litige, l’exchange crypto prévoit d’émettre un nouveau token. Pour séduire les acheteurs, il promet un rendement annuel de 20%. Le succès de cette émission conditionne la reprise des retraits prévue pour le 30 juin.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien.