NewsReglementation

Les comptes à haut rendement de BlockFi sanctionnés

Crédit : Shutterstock

BlockFi serait sur le point de verser 100 millions de dollars au gendarme de la bourse, sanctionné pour ses prêts crypto et ses comptes rémunérés.

 

Les spécialistes des prêts en cryptomonnaies sont dans le collimateur des autorités américaines. Et c’est à présent à BlockFi d’en faire les frais. Une pratique de ces acteurs leur vaut l’animosité de la SEC.

Pour disposer des liquidités nécessaires à leurs opérations, ces entreprises disposent d’une offre particulièrement attractive : un compte rémunéré avec un taux d’intérêt sans égal (9,5% pour BlockFi).

Des services financiers sans la réglementation

De tels comptes posent cependant problème, estime la SEC.  Le régulateur considère qu’il pourrait relever des securities et donc être sujets à contrôle. BlockFi est ainsi finalement rattrapé par la patrouille financière.

Selon Bloomberg, la firme a trouvé un accord avec le gendarme de la bourse. Elle indemnisera la SEC à hauteur de 50 millions de dollars. 50 millions de plus iraient aux États plaignants.

La sanction la plus lourde n’est pas celle-ci cependant. BlockFi s’engagerait à ne plus ouvrir de nouveaux comptes à haut rendement à destination de la plupart des consommateurs américains. Contacté, BlockFi ne confirme toutefois pas les informations de Bloomberg.

Nous pouvons confirmer que les actifs des clients sont sauvegardés sur la plateforme BlockFi et que les clients du compte d’intérêt BlockFi continueront à gagner des intérêts en crypto comme ils l’ont toujours fait”, précise cependant un porte-parole.

Des services crypto sous surveillance

Le président de la SEC, Gary Gensler, multipliait les mises en garde à l’attention des acteurs de la crypto. Certains évoluent en effet dans une zone grise, proposant des services financiers, sans être soumis aux règles applicables habituellement à ces fournisseurs.

BlockFi est le premier prestataire pénalisé, mais probablement pas le dernier. Des plaintes sont notamment ouvertes à l’encontre de Celsius Network. La SEC enquête, tout comme sur Gemini et Voyager Digital pour leurs comptes rémunérés.

Aucune n’est officiellement accusée pour le moment. La SEC avait en revanche été très claire à l’égard de Coinbase. Si l’exchange lançait un produit de prêt crypto, il encourait des poursuites judiciaires. Coinbase renonçait en septembre à son projet.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Google, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien.