DeFiInstitutionnelNews

DeFi pour les institutions : Aave Arc se lance avec Fireblocks

Crédit : Shutterstock

La plateforme DeFi d’Aave en mode permissionné et régulé pour les institutionnels est désormais opérationnelle. Et 30 institutions, sélectionnées par Fireblocks, rejoignent ainsi la finance décentralisée.

 

Le prochain cap de maturité pour le marché de la finance décentralisée consiste à démocratiser la DeFi auprès des institutionnels. Aave, un protocole DeFi, entend bien participer à ce mouvement au travers de sa plateforme Aave Arc.

Arc est une déclinaison permissionnée du service de prêt d’Aave. Et depuis le 5 janvier, cette version du protocole DeFi dédiée aux institutions est donc opérationnelle. Mais n’importe quel acteur ne peut pas participer.

4 crypto-actifs : ETH, WBTC, USDC et AAVE

L’utilisation de la DeFi est soumise à approbation préalable. Pour cela, des acteurs dits whitelisters ont pour responsabilité de sélectionner des participants. Fireblocks, un fournisseur de custody pour les institutions, est ainsi le premier whitelister de la plateforme.

Fireblocks rejoint donc Aave Arc, mais pas seul. Il est accompagné de 30 institutionnels, qui peuvent donc prêter et emprunter automatiquement des crypto-actifs via la plateforme. Le fonctionnement est le même que sur Aave, à la différence que les échanges sont restreints aux seuls participants sélectionnés.

Parmi ces institutions sur liste blanche, on retrouve des acteurs bien connus. Il s’agit notamment de SEBA Bank. Sont également du lancement, Bluefire Capital (propriété de Galaxy Digital), Celsius, CoinShares, GSR, Ribbit Capital, QCP Capital et Wintermute, indique The Block. Au démarrage, quatre actifs numériques sont disponibles : Ethereum (ETH), Wrapped Bitcoin (WBTC), le stablecoin USDC et le token AAVE.

1 validateur et 30 institutions au lancement

L’intérêt d’Aave Arc dépend naturellement du nombre de tokens pris en charge, et de celui des participants. D’autres institutionnels pourront à l’avenir participer. Le PDG de Fireblocks, Michael Shaulov, espère d’ailleurs accompagner sur ce marché les plus grandes institutions mondiales.

Pour cela, elles devront se soumettre à des processus de contrôle, parmi lesquels des procédures de KYC, en conformité avec les directives du FATF ou GAFI. Le Groupe d’action financière définit les standards pour la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Pour GSR, l’une des premières entreprises à rejoindre Aave Arc, l’accès à des pools de liquidités DeFi est l’opportunité de créer de nouveaux produits financiers pour ses propres clients.

Ces initiatives devraient être observées de très prêt. Pour accueillir de nouveaux institutionnels, d’autres whitelisters sont attendus. Leur sélection est soumise à un vote de gouvernance d’Aave. En décembre, Securitize postulait pour devenir le second validateur.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Google, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien.