BlockchainExclusifFranceMétaverseNews

Que veut faire le groupe Casino dans l’économie décentralisée ?

Crédit : Shutterstock

Après Carrefour, c’est au tour du groupe Casino de dévoiler son arrivée sur The Sandbox. Mais l’opération play-to-earn imaginée pour Leader Price n’est qu’une expérimentation réalisée par la foncière du groupe, qui a fait du Web3 un axe de développement stratégique ces prochaines années.

 

Carrefour a communiqué en premier. Mais au jeu des annonces, c’est le groupe Casino qui propose la vision la plus concrète d’une expérience proposée par une enseigne dans le metaverse. Plus qu’un achat de parcelles virtuelles, Le Club Leader Price se voit doté d’un véritable terrain de jeu, sur lequel les clients du Club pourront gagner des bons d’achat en réalisant des quêtes mettant en scène les produits des marques distribuées par ce service de course par abonnement.

Le design de ce terrain de jeu a été réalisé par le studio bem.builders, tandis que les opérations dans la blockchain sont assurées par The Blockchain Xdev, en coordination avec les équipes de The Sandbox.

« Nous ne pensions pas que notre modèle play-to-earn permettrait de faire gagner des bons de réduction. Mais venant de la part d’une foncière, il est logique qu’ils étendent leur activité de mise en avant des marques partenaires à un environnement virtuel ! », déclare Sébastien Borget, co-fondateur de The Sandbox, à Coins.fr, se félicitant de la volonté du groupe Casino d’ouvrir leur expérience à un maximum de participants.

La forme de l’expérience nous a surpris, mais c’est exactement ce que nous voulons proposer en matière d’engagement et de sociabilisation. Il faut créer du lien avant de vouloir faire tout de suite du transactionnel”, a-t-il ajouté lors d’un entretien.

Tokenisation d’actifs immobiliers et cagnottes crypto

Via l’achat d’un carré de 3×3 parcelles, Casino Immobilier, la foncière du groupe, pourra donc reproduire dans le metaverse ce qu’elle fait dans le monde réel, à savoir donner de la visibilité à des magasins et des marques sur des emplacements qui attirent du trafic. Nicolas Joly, le directeur général de Casino Immobilier, a déjà indiqué que les autres enseignes du groupe et leurs partenaires pourront également profiter de ces LAND pour proposer leurs propres expériences. Une logique qui ne se limitera pas à The Sandbox, Nicolas Joly ayant évoqué la réalisation d’autres achats depuis décembre 2021. On peut donc s’attendre à voir Monoprix, Franprix ou CDiscount arriver prochainement dans Decentraland, le principal concurrent de The Sandbox, mais peut-être aussi dans Cryptovoxels, puisque le studio bem.builders, qui a réalisé l’expérience du Club Leader Price, est également spécialisé dans cet univers.

Au-delà du metaverse, le groupe Casino ne va pas se contenter d’utiliser des NFTs pour récompenser ses clients fidèles. Alors que The Blockchain Xdev a lancé en 2020 une plateforme permettant entre autres la tokenisation d’actifs immobiliers, la vente et la location prochaine d’espaces physiques ou virtuels via la blockchain semble une suite logique. Enfin, le groupe a investi en 2021 dans Lugh, entreprise émettant sur la blockchain Tezos le stablecoin EURL, qui est notamment utilisé par des acteurs comme Coinhouse pour proposer des livrets en crypto… De là à imaginer un service proposant aux clients du groupe de bénéficier de récompenses ou cashback en crypto et de faire fructifier des cagnottes grâce à la blockchain, il n’y a qu’un pas.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Google, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien. Contact : christophe@coins.fr