FranceNewsReglementation

Lugh, Ledgity et Bitgen obtiennent leur PSAN

AMF
Crédit : Shutterstock

L’AMF vient d’enregistrer 3 nouvelles startups en tant que PSAN avec l’émetteur de stablecoin Lugh (groupe Casino), l’application d’épargne crypto Ledgity et la plateforme de staking Bitgen.

 

Après les géants Binance et eToro, c’est au tour d’entreprises à taille plus humaine d’obtenir leur enregistrement en tant que Prestataire de Services sur Actifs Numériques (PSAN) auprès de l’Autorité des marchés financiers.

Parmi les nouveaux détenteurs, on retrouve la filiale du groupe Casino spécialisée dans l’émission de stablecoins, Lugh. Sur Linkedin, son PDG, Alban Vendeuvre, s’est félicité de la décision de l’AMF.

Lors d’une récente interview accordée à Coins.fr, le dirigeant expliquait que contrairement à d’autres stablecoins américains moins soucieux de la régulation, Lugh construisait ses usages en accord avec les régulateurs. « C’est un parti pris fort de Lugh. Notre stratégie est de rester toujours transparent vis-à-vis du régulateur », avait-il dit.

Le niçois Ledgity est le second PSAN approuvé par l’AMF cette semaine. La jeune pousse fondée en 2021 offre, selon son site web, la possibilité d’investir et de sécuriser ses crypto actifs, de visualiser l’ensemble de son patrimoine et d’accéder à des conseillers en gestion de patrimoine.

Enfin, Bitgen est le 3ème acteur à recevoir le sésame du gendarme de la bourse. L’entreprise basée à Paris depuis 2020 propose un service de staking et masternodes permettant de générer des revenus passifs.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020. Contact : stanislas@coins.fr