MétaverseNews

Métaverse : Gucci à l’assaut de The Sandbox

Crédit : iStock

La griffe italienne Gucci a choisi The Sandbox pour prendre ses quartiers dans le métaverse, une semaine seulement après avoir dévoilé une collection de NFT en collaboration avec SuperPlastic.

 

Battre le fer tant qu’il est chaud. L’adage sied à merveille à Gucci, désireux de ne pas laisser passer le train du métaverse. Après Ubisoft, Carrefour, Adidas ou encore Warner Music – liste non exhaustive- c’est au tour de la marque italienne de s’offrir une parcelle au sein de l’univers virtuel de The Sandbox qui, avec son rival Decentraland, semblent bien déterminés à régner en duopole sur ce marché émergent qui, par essence, est encore loin d’avoir atteint sa maturité.

Une fois bien installée « sur son « terrain virtuel », la marque, propriété de Kering, proposera des « expériences thématiques » inspirées de sa plateforme Gucci Vault, un concept store en ligne modelé par Alessandro Michele qui permettra notamment aux amoureux de la marque d’avoir accès à une sélection de pièces vintage issues des 100 ans de création de la maison.

Pour une nouvelle génération de joueurs, la mode virtuelle est tout aussi importante que la mode réelle“, a souligné, dans un communiqué, le Français Sébastien Borget, cofondateur de The Sandbox.

Outre ces pièces particulièrement prisées, les aficionados de la maison transalpine pourront également s’offrir des NFT, mis sur orbite début février et développés avec l’artiste SuperPlastic. L’annonce de cette « acquisition de terrain » a d’ailleurs été faite sur le Discord de la marque, canal privilégié de la communauté crypto. D’ailleurs, signe de la volonté de Gucci de poser des jalons durables au sein de cet écosystème, la griffe italienne a fait savoir qu’elle était en quête d’un « responsable à temps plein » pour son serveur Discord.

L’heureux ou l’heureuse élu(e) sera chargé(e) de « superviser » les différents projets susmentionnés liés aux collections NFT et à l’installation de Gucci dans le métaverse et maintenir « l’univers de la marque » au firmament de cet univers virtuel. Les aspirants devront également, en lieu et place du traditionnel curriculum vitae, présenter leur compte Twitter ainsi que leurs mèmes favoris liés à l’univers des NFT.

Une technologie au sein de laquelle Gucci fait office de « pionnier » dans le monde de la mode puisque la griffe florentine fut la première du secteur, en 2021, à donner naissance à « une œuvre numérique à vocation solidaire » qui s’était vendue aux enchères, par l’intermédiaire de la célèbre maison Christie’s, pour 25 000 dollars.

Le métaverse fait office de terrain privilégié pour pléthore de marques, tous domaines confondus, et les initiatives se multiplient, notamment dans l’univers feutré du luxe. Ainsi, la célèbre maison de ventes aux enchères Sotheby’s, exploite une galerie virtuelle à Decentraland. A la fin du mois de mars, ce dernier organisera même une « Fashion Week » durant laquelle de grandes maisons et des designers indépendants présenteront des collections qui pourront être acquises de manière virtuelle ou physique.

Signe supplémentaire s’il en fallait de l’effervescence de la communauté « Fashion » autour de ces thématiques, l’agence créative AL Dente qui conseille un certain nombre de grandes marques a également pris ses quartiers dans The Sandbox pour proposer divers « ballons d’essai » à ses clients désireux, eux aussi, de se lancer dans l’aventure du métaverse. Un « bataillon » de postulants qui grossit de jour en jour.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Google, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

Samir Hamladji
Rédacteur et reporter - Journaliste pour plusieurs grands médias tels que LesEchos ou Challenges, Samir a été en charge de la rubrique Finance chez Forbes de 2016 à 2019. Il s'intéresse depuis plusieurs années à l'écosystème des crypto-monnaies et de la blockchain.