Bitcoin (BTC)NewsReglementation

MiCA : la Commission ECON vote contre l’interdiction du PoW

Crédit : Shutterstock

[MiCA] La Commission des affaires économiques et monétaires (ECON) du Parlement européen a voté contre l’interdiction de facto de la preuve de travail, le consensus utilisé par Bitcoin. 32 eurodéputés contre, 24 pour.

 

Selon plusieurs experts et journalistes spécialisés, la Commission ECON a voté contre la proposition visant à interdire le Proof of Work (PoW) – ou preuve de travail – dans l’Union européenne du projet de loi Markets in Crypto-Assets (MiCA).

Alors que de grands acteurs européens de l’industrie crypto, et notamment en France, s’inquiétaient d’une potentielle interdiction du PoW, la mesure semble avoir été écartée. Toutefois, les eurodéputés contre pourraient encore opposer leur veto à une procédure accélérée de MiCA lors du trilogue avec le Conseil et la Commission européenne, signale Patrick Hansen, directeur stratégique chez Unstoppable Finance.

D’après Hansen, citant une source anonyme au Parlement, une majorité de députés PPE, CRE, Renaissance et ID ont voté contre, tandis qu’une minorité de députés Verts, SD et GUE ont majoritairement voté pour. Un trilogue aura donc lieu dans les semaines à venir et validera définitivement le texte de loi.

Sur Twitter, le député français Pierre Person s’est félicité de la décision. « Il semble que la raison et le bon sens aient prévalu. Nous devons continuer à défendre le principe de neutralité technologique », a-t-il clamé.

MiCA vise à libérer et à renforcer davantage le potentiel que la finance numérique peut offrir sur le plan de l’innovation et de la concurrence, tout en limitant les risques pour les consommateurs.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Google, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020. Contact : stanislas@coins.fr