NewsNFT

Netflix lance une collection NFT Stranger Things

Stranger Things
Stranger Things - Netflix

Le géant Netflix a noué un partenariat avec la marketplace Candy Digital et lancé une collection de NFT sur le thème de sa série phare Stranger Things.

 

Les fans de Stranger Things et adeptes de NFT peuvent désormais acquérir des tokens à l’effigie de leurs personnages favoris. Netflix s’est associée à la place de marché NFT Candy Digital pour proposer une collection de 11 111 jetons numériques représentant 17 personnages de la série à succès diffusée par la plateforme de streaming américaine.

Ce ne serait pas Stranger Things sans quelques surprises, n’est-ce pas ? Rejoignez le défi de la collection “Crush Vecna”, où vous constituerez votre équipe parfaite pour vaincre Vecna et gagner un objet de collection numérique Vecna ​​Chaser en édition limitée. Collectionnez aussi les 17 affiches de personnages pour rejoindre le Hellfire Club et recevez des récompenses encore plus folles !,” peut-on lire sur la page introduisant la collection.

Sortie jeudi, la collection est développée sur le réseau Palm de l’entreprise Palm NFT Studio, qui revendique une solution respectueuse de l’environnement.

« Notre collaboration avec Netflix montre l’engagement de Candy Digital à élargir et à approfondir les façons dont les fans interagissent avec le contenu, les personnages et les histoires qui les passionnent », a clamé Scott Lawin, le patron de Candy Digital.

Plus tôt au printemps, la série Netflix Love, Death + Robots avait caché des QR codes sur ses réseaux sociaux et dans des épisodes permettant au public de minter des NFT.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020.