Ethereum (ETH)NewsNFT

Pourquoi The Merge est une bonne chose pour les NFT Ethereum

ETH green
Crédit : Shutterstock

Grâce à The Merge, l’impact sur l’environnement des NFT émis sur Ethereum est désormais bien plus faible. Un reproche que l’on a beaucoup entendu avec la démocratisation de ces jetons numériques.

 

The Merge a été activée avec succès ce jeudi matin, faisant passer Ethereum sur un mécanisme de validation de transaction bien moins énergivore : la preuve d’enjeu (proof-of-stake). La fondation Ethereum estime que la mise à jour rend la blockchain plus verte avec une consommation énergétique réduite de 99,95%.

Les NFT lancés sur Ethereum ont fait l’objet de nombreuses critiques de la part de militants et d’associations écologiques, et même du grand public, ces derniers mois.

Un certain nombre de créateurs et entreprises ont alors choisi de proposer leurs tokens sur des blockchains ou layer2 plus respectueux de l’environnement comme Tezos, Solana et Polygon. – A noter que ces 3 réseaux sont aussi privilégiés pour leur rapidité et frais moins élevés. Et pour ça, The Merge ne change pas la donne.

Mais l’adoption de la preuve d’enjeu invalide désormais l’argument des écologiques selon lequel les jetons non fongibles émis sur Ethereum sont une catastrophe pour la planète.

Toutefois, certains détracteurs ne faisaient même pas la différence entre les NFT hébergés sur des blockchains moins voraces comme Solana que ceux vivant sur Ethereum. Pour ces derniers, NFT est souvent seulement synonyme de pollution.

Les grandes marques sont aujourd’hui de plus en plus concernées par l’impact environnemental des technologies qu’elles exploitent. The Merge devrait ainsi grandement profiter à l’écosystème NFT Ethereum actuel et à venir.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020. Contact : stanislas@coins.fr