ExclusifFranceNewsNFT

Roland Garros lance ses NFT, 1ère étape d’une stratégie Web3 long terme

Roland Garros
Crédit : Shutterstock

Le célèbre tournoi de tennis débarque dans le Web3 avec une collection de 5000 NFTs. Chaque token représente un siège virtuel du court Philippe-Chatrier, digitalisé pour l’occasion. Les « prémices d’un métavers » selon un cadre de la FFT, qui revient sur cette annonce pour Coins.fr.

 

En 2022, les fans de tennis pourront vivre Roland Garros au travers d’une expérience Web3 : la Fédération française de tennis (FFT) met en vente une collection de 5000 NFTs. Développés sur la sidechain Polygon, ces derniers seront vendus au prix unitaire de 200 euros, et donneront accès à des expériences inédites pendant la saison.

La vente publique sera ouverte le 19 mai à 10h. Une phase de préventes sera proposée aux licenciés de la FFT dès le 17 mai, tandis que les membres des communautés associées auront accès au dispositif le 18 mai.

NFT et blockchain ont beaucoup à offrir au tennis

Nous voulons faire découvrir aux fans de tennis et aux licenciés de la FFT de nouvelles expériences, et nous pensons qu’en la matière, les mécaniques du Web 3 que sont la blockchain et les NFTs ont beaucoup à offrir. Dans cette optique, nous nous sommes rapprochés de plusieurs acteurs engagés dans le Web 3, comme les responsables de l’Australian Open, qui ont lancé un projet NFT en début d’année, ou encore ceux du Ballman Project, la collection NFT de Stan Wawrinka, et de Dogami, un projet français qui n’est pas lié au tennis. Nous voulons aussi pousser les fans de blockchain à découvrir et s’intéresser au tennis, afin de toucher des audiences plus jeunes”, indique à Coins.fr Florian Jacob, responsable du marketing de l’offre et des activations de la Fédération Française de Tennis.

Il ne sera donc pas nécessaire d’avoir recours aux cryptomonnaies pour acquérir un NFT, ce qui doit faciliter leur acquisition selon la FFT. Pas besoin non plus de créer un wallet, les possesseurs du NFT pourront se connecter à un espace dédié sur le site de Roland Garros, qui a développé ce projet en partenariat avec les agences TurboDiesel et MetaSafe.

Nous avons la volonté de mener ce projet sur le long terme, d’où le lancement d’une plateforme dédiée, club.rolandgarros.com, qui nous permettra d’animer régulièrement les membres de la communauté au travers de quizz ou d’activations spéciales. Ils pourront remporter des dotations liées aux produits Roland Garros ou à la billetterie, mais aussi à d’autres événements, puisque nous accueillons aussi à Roland Garros des manifestations culturelles. Enfin, les marques partenaires voulant cibler la communauté Web 3 pourront proposer des offres exclusives aux possesseurs de nos NFTs ”, nous explique Florian Jacob.

Des « expérience digitale inédite » pour les détenteurs de NFT

Les possesseurs des NFTs de Roland Garros auront accès à une « expérience digitale inédite » en se connectant à un espace dédié représentant le court Philippe-Chatrier. Les 5000 NFTs représentent les places de la tribune basse du court. S’il n’y aura pas encore de diffusion des matchs sur cet espace, chaque membre de la communauté « RG Game, Seat & Match » y aura un siège dédié, et pourra s’y retrouver pour échanger avec les autres holders et bénéficier d’avantages comme l’opportunité de remporter l’une des 55 balles de match des rencontres jouées sur le court Philippe-Chatrier à l’occasion du tournoi 2022, ainsi qu’un certificat d’authenticité NFT.

Le possesseur du siège n°1 remportera la première balle. Ensuite, le numéro du siège gagnant sera déterminé par une combinaison prédéfinie de statistiques du match, comme le nombre équivalent à la vitesse du service le plus rapide du match.

Après le tournoi, les mécaniques d’animations offriront d’autres expériences, comme la possibilité de jouer sur les courts de Roland-Garros face à des joueurs professionnels, d’avoir accès à des visites VIP, de bénéficier de tarifs préférentiels ou encore de remporter des billets pour des tournois du Grand Chelem, à commencer par l’édition 2023 de Roland Garros, qui sera elle aussi associée au Web 3.0 selon Florian Jacob : « Nous avons déjà des projets en cours avec nos partenaires. Par ailleurs, nous allons poursuivre la digitalisation du stade, en espérant proposer en 2023 des visites virtuelles. Nous sommes aux prémices de ce qu’on appelle le métavers ».

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien.