EchangeurNews

Selon FTX, SBF aurait transféré des cryptos à la SEC des Bahamas

Sam Bankman Fried
Sam Bankman Fried - FTX

La SEC des Bahamas a indiqué avoir ordonné le transfert de tous les actifs numériques de FTX Digital Markets vers son propre portefeuille. D’après FTX, les régulateurs bahamiens auraient obtenu un « accès non autorisé » aux wallets grâce à SBF.

 

Jeudi, dans un communiqué officiel, la SEC des Bahamas est revenue sur le gel des actifs de FTX Digital Markets, une filiale de l’exchange réglementée dans l’archipel.

Le 12 novembre 2022, la Securities Commission des Bahamas, dans l’exercice de ses pouvoirs de régulateur agissant sous l’autorité d’une ordonnance rendue par la Cour suprême des Bahamas, a pris l’action d’ordonner le transfert de tous les actifs numériques de FTX Digital Markets Ltd. vers un portefeuille numérique contrôlé par la Commission, en vue de leur conservation. Une mesure réglementaire provisoire urgente était nécessaire afin de protéger les intérêts des clients et des créanciers de FDM,” a-t-elle déclaré.

Dans le même temps, FTX, qui est aujourd’hui dirigé par John Ray, a publié un document dans lequel la plateforme déclare qu’il y a « des preuves crédibles que le gouvernement des Bahamas est responsable d’avoir dirigé l’accès non autorisé aux systèmes dans le but d’obtenir les actifs numériques des débiteurs ».

Suite à l’annonce de sa faillite, FTX avait signalé des transferts de fonds non autorisés, s’apparentant à un piratage ou à un inside job. Selon Chainalysis, « certains fonds ont été volés et d’autres ont été envoyés aux régulateurs ».

M. Bankman-Fried, le cofondateur et propriétaire majoritaire de tous les débiteurs et de FTX DM, semble soutenir les efforts des JPL pour élargir la portée de la procédure FTX DM aux Bahamas, afin de saper ces cas de chapitre 11, et de déplacer les actifs des débiteurs vers des comptes aux Bahamas sous le contrôle du gouvernement des Bahamas”, peut-on lire dans le rapport.

Le document indique aussi que FTX a « sécurisé qu’une fraction des actifs numériques du groupe FTX qu’ils espèrent récupérer ».

Selon Coindesk, le document suggèrerait « une lutte juridictionnelle entre les États-Unis et les Bahamas », où FTX avait son siège.

FTX Digital Markets a déposé un dossier auprès de la justice américaine pour se placer sous la protection du chapitre 15 aux États-Unis, quelques jours après que la plupart des autres filiales du groupe aient déposé un dossier pour se placer sous la protection du chapitre 11. En outre, FDM a déposé un dossier auprès du district sud de New York, plutôt que dans le Delaware à l’instar de ses autres filiales.

Le dépôt de l’affaire du chapitre 15 sans préavis et dans le SDNY est une tentative flagrante d’éviter la supervision de cette Cour et de maintenir FTX DM isolé de l’administration du reste des débiteurs, qui constituent la grande majorité du reste du groupe FTX. Dans des circonstances normales, cela serait inapproprié et constituerait un motif de transfert devant cette Cour. Mais ce ne sont pas des circonstances normales”, ont fait savoir les avocats de FTX, alléguant que Sam Bankman Fried travaillait avec le gouvernement des Bahamas dans le cadre de cet effort.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer. Inscrivez-vous à notre newsletter crypto pour recevoir un résumé de l’actualité chaque semaine.

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020. Contact : stanislas@coins.fr