InstitutionnelLevées de fonds et AquisitionsNews

Valar Ventures investit dans le nouveau market maker crypto Portofino

Crédit : Shutterstock

Portofino Technologies, un teneur de marché spécialisé dans la crypto cofondé par des anciens de Citadel Securities, vient de lever 50 millions de dollars auprès de plusieurs grands VCs.

 

Fondée l’an passé à Zoug par Leonard Lancia et Alex Casimo, deux ex-cadres du géant de Wall Street Citadel Securities, Portofino Technologies annonce aujourd’hui son lancement officiel et un tour de financement de 50 millions de dollars.

Depuis sa création, la société a déjà échangé « des milliards de dollars en stealth mode », ont indiqué ses cofondateurs sur Bloomberg.

La levée de fonds a attiré de grandes sociétés de capital risque comme Valar Ventures (Peter Thiel), Global Founders Capital et Coatue Management.

Le suisse Portofino, qui emploie une trentaine de personnes à travers plusieurs bureaux autour du monde, développe une technologie d’infrastructure financière visant à favoriser l’adoption des cryptomonnaies.

La firme fournit des liquidités aux investisseurs institutionnels mais ne se limite pas seulement à cette activité. Elle accompagne également les projets Web3 dans le listing de leur token sur des plateformes et souhaite en outre développer d’autres services à l’avenir.

Alors que les volumes d’échange sur le marché crypto se sont effondrés depuis l’automne 2021, Alex Casimo, le COO de Portofino, estime que son entreprise peut « rivaliser sur les prix » avec les grands acteurs grâce à ses algorithmes propriétaires et sa gestion automatisée des stocks (automated inventory management).

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020. Contact : stanislas@coins.fr