MarchésNews

ApeCoin (APE) bondit de plus de 30% sur 24 heures

ApeCoin

ApeCoin (APE), le token du Bored Ape Yacht Club, progresse de près de 35% sur 24 heures alors que les rumeurs sur le futur métaverse de Yuga Labs vont bon train sur les réseaux sociaux.

 

Dans un marché timidement dans le vert, la pièce numérique APE se démarque, en hausse de 33,8% sur 24 heures à 16,60 dollars, au moment de publier ce billet. En comparaison, Bitcoin (BTC) gagne 2,74% et Ethereum (ETH) près de 3%.

Cours apecoin

Cours du ApeCoin (APE) sur 24 heures – source : Coinmarketcap

Le rallye sur ApeCoin pourrait avoir été provoqué par plusieurs facteurs tels que son récent ajout sur le service EARN de la plateforme d’échange de crypto-monnaies Gemini, comme le signale nos confères de Decrypt.

Mais aussi, et surtout, par les dernières spéculations sur les réseaux sociaux au sujet du futur métaverse de Yuga Labs – la startup à l’origine de la collection Bored Ape Yacht Club – nommé Otherside.

D’après un détenteur de NFT Bored Ape – des jetons dont le prix plancher dépasse aujourd’hui les 120 ETH -, Yuga Labs se prépare à lancer une vente aux enchères de terrains dans son monde virtuel, dont les prix démarreront à 600 APE, soit un peu moins de 10 000 dollars au cours actuel. Renegademaster de son pseudo précise néanmoins que l’information n’est pour le moment « ni confirmée ni officielle ».

APE possède désormais une capitalisation de marché de 4,6 milliards de dollars, selon les données fournies par Coinmarketcap. A 16,5 dollars, le prix du jeton reste encore loin de son ATH à environ 40 dollars atteint lors de son lancement en mars dernier.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020.