MétaverseNews

Dubaï veut créer 40 000 emplois dans le métaverse d’ici 2030

Crédit : iStock

Dubaï a dévoilé une stratégie en matière de métaverse et blockchain. L’émirat souhaite attirer plus de 1000 startups et soutenir la création de 40 000 emplois d’ici 2030.

 

Lundi, Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, le vice-président, Premier ministre et gouverneur de Dubaï, a annoncé le lancement d’un programme visant à faire de Dubaï « l’une des 10 premières économies métaverse du monde », rapporte l’agence de presse émiratie WAM.

Le chef de Dubaï veut ainsi faire de l’émirat une plaque tournante offrant « l’écosystème le plus avancé pour le métaverse ». Le projet s’inscrit dans l’ambition plus large du Manhattan du Moyen-Orient de devenir la « capitale mondiale des technologies de pointe comme l’IA et le Web3 ».

Pour cela, Dubaï souhaite attirer plus de 1000 entreprises spécialisées dans la blockchain et le métaverse et soutenir la création de plus de 40 000 « emplois virtuels » d’ici 2030.

Selon un récent rapport de McKinsey, les startups du métaverse ont déjà levé plus de 6 milliards de dollars cette année. Le cabinet estime que cette industrie pourrait peser 5000 milliards de dollars d’ici moins de 10 ans.

En début d’année, le régulateur des Émirats arabes unis a mis en place un cadre réglementaire permettant aux fournisseurs de services d’actifs virtuels de s’installer dans le pays. Depuis lors plusieurs crypto-bourses y ont posé leurs valises, à l’instar des géants Binance, Kraken ou encore OKX.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020.