NewsNFT

Meta toujours à fonds dans les NFT malgré l’hiver crypto

Meta
Crédit : Shutterstock

Alors que le marché NFT a perdu de sa superbe, le géant Meta affirme ne pas ralentir ses projets en la matière.

 

Durant un entretien accordé au Financial Times, le nouveau directeur fintech du groupe de réseaux sociaux, Stephane Kasriel, a fait savoir que Meta n’ajusterait « de quelque manière que ce soit » ses plans en termes de jetons non fongibles, et ce, malgré la chute des prix des actifs numériques.

L’opportunité [que Meta] voit est pour les centaines de millions ou de milliards de personnes qui utilisent nos applications aujourd’hui de pouvoir collecter des objets de collection numériques, et pour les millions de créateurs qui pourraient potentiellement créer des biens virtuels et numériques et les vendre via nos plateformes”, a ajouté le dirigeant, qui succède à David Marcus, le cocréateur du défunt stablecoin Diem.

En mai dernier après plusieurs mois de teasing, Meta a démarré un premier test sur Instagram en permettant à certains créateurs d’afficher des NFT – développés sur les réseaux Ethereum, Polygon et Flow – sur leur profil. Et l’entreprise dirigée par Mark Zuckerberg a étendu le pilote à sa plateforme Facebook la semaine dernière.

Avec les NFT, Meta ambitionne d’attirer les créateurs de contenu vers ses applications en leur offrant un moyen de monétiser leur art ou leurs services, selon Kasriel.

Ces derniers mois, les prix des NFT, à l’instar de ceux des crypto-monnaies, ont drastiquement chuté. Kasriel a déclaré que le secteur de la blockchain suivait un « cycle de battage médiatique bien rodé » avec des phases d’euphorie et des périodes de remise en question.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020.