MétaverseNewsNFT

Métaverse : Nike dévoile ses nouvelles sneakers « Cryptokicks »

Nike Cryptokick

De concert avec le studio NFT spécialisé dans la création d’articles de mode dans le métaverse RTFKT, racheté fin décembre, Nike a levé le voile sur sa première collection de sneakers en « version numérique ».

 

Préparant patiemment sa transition vers le métaverse depuis la fin de l’année 2021, Nike a franchi une nouvelle étape en cette fin avril 2022 avec le lancement tant attendu de sa collection de sneakers « en mode numérique ». Ciselés en étroite collaboration avec la start-up RTFKT rachetée fin décembre par la marque à la virgule, ces « Cryptokicks » prennent la forme d’un jeton non fongible (NFT) et pourront être associés à un avatar dans le métaverse.

Celui-ci aura, en effet, toute latitude pour parader avec sa paire de Nike aux pieds dans la nébuleuse que constitue ce monde virtuel. Dès 2019, le célèbre équipementier sportif déposait la marque Cryptokicks, ainsi qu’un brevet visant à protéger un système de tokenisation de sneakers basé sur Ethereum et utilisant des jetons numériques. Comme mentionné en préambule, la patience est une vertu et Nike en fait la démonstration.

Dans le détail, ces « sneakers d’un nouveau genre » – toutefois largement inspirés de la collection « physique » Nike Dunkont été uniquement proposés aux seuls membres de la communauté RTFKT possédant une « mystérieuse boîte » NFT baptisée « Rtfkt’s Mnlth », acquise en février dernier dans la foulée du lancement du projet « Clone X ». Cette collection de 20 000 NFT portait le sceau de la collaboration entre le studio et l’artiste japonais Takashi Murakami. Les heureux propriétaires de ces « Rtfkt’s Mnlth » pouvaient alors choisir de s’en séparer ou de les conserver.

Ceux qui ont privilégié la position attentiste se sont vus récompenser puisqu’ils peuvent désormais « brûler » leurs Rtfkt’s Mnlth actuels et se voir proposer, en échange, un Mnlth abritant en son sein une « cryptokick ». Une manière de poser les jalons d’une véritable communauté dévolue à grandir à l’instar du modus operandi des plus éminentes collections de NFT, CryptoPunks ou BAYC en tête de gondole. En outre, du point de vue purement stratégique, en dégainant le premier (sans se rater) Nike met la pression à son éternel rival Adidas dans le segment du métaverse.

Jusqu’à présent, les deux concurrents se sont rendus coup pour coup. Adidas a, en effet, levé le voile sur sa très attendue collection de NFT « Into the metaverse » en collaboration avec l’influenceur web3 Gmoney et les avatars de Bored Aped Yacht Club, ces derniers revêtant pour l’occasion une veste siglée de la marque à trois bande…quelques jours avant que Nike n’officialise le rachat de RTFKT, considéré par les observateurs comme le « Supreme de la mode numérique ».

Adidas, de son côté, a investi le métaverse de The Sandbox, tandis que Nike a pris ses quartiers dans celui de Roblox. Le mano à mano devrait continuer de se poursuivre dans le métaverse même si, en l’état, la « riposte » d’Adidas est particulièrement attendu. La maison allemande va-t-elle répliquer sur le même terrain, à savoir une de ses collections emblématiques dupliquées en NFT ou va-t-elle faire montre de davantage de créativité et surprendre son monde ? La réponse ne devrait guère se faire attendre.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Samir Hamladji
Rédacteur et reporter - Journaliste pour plusieurs grands médias tels que LesEchos ou Challenges, Samir a été en charge de la rubrique Finance chez Forbes de 2016 à 2019. Il s'intéresse depuis plusieurs années à l'écosystème des crypto-monnaies et de la blockchain.