NewsNFT

NFT : Louis Vuitton poursuit son exploration

Louis Vuitton
Crédit : Shutterstock

Après une première incursion sur le terrain des NFT, en août 2021, par l’intermédiaire d’un mini-jeu baptisé « Louis The Game », la vaisseau-amiral de LVMH, Louis Vuitton, vient d’y adjoindre de nouvelles quêtes et récompenses.

 

Au sortir d’une Fashion Week dans le métaverse mi-figue mi-raisin, certaines grandes maisons tentent de se réinventer tandis que d’autres misent sur la continuité. A l’instar de la première marque de luxe du monde, Louis Vuitton – qui n’a néanmoins pas pris part à ce grand raout numérique- qui a pris le parti d’avancer à pas feutrés sur cette thématique. Première salve : la mise sur orbite d’un premier jeu, à l’été 2021, intitulé « Louis The Game » mettant en scène la célèbre mascotte monogrammée de la marque, Vivienne, qui part en quête de 200 bougies d’anniversaire, correspondant au 200 ans de la marque, au long de pérégrinations disséminés au sein de six univers différents.

Chaque bougie correspondait à une « étape fondamentale » de la vie du fondateur de la marque, Louis Vuitton, maroquinier de son état. De son apprentissage, à la fondation de la maison éponyme, chaque bougie permettant d’en savoir plus sur celui qui a ciselé celle qui deviendra la référence du luxe mondial. Louis The Game abritait également en son sein 30 NFT, dont une dizaine conçue par l’artiste numérique Beeple que l’on ne présente plus.

Élément intéressant, Louis Vuitton a choisi de ne pas mettre en vente ses NFT mais de les offrir à son public, ceux-ci ayant une visée éducative voire même pédagogiques selon les dires de Michael Burke, PDG de Louis Vuitton. Fidèle à l’adage « on ne change pas une équipe qui gagne », le vaisseau-amiral de LVMH a décidé, en ce printemps 2022, d’adjoindre de nouvelles fonctionnalités et, de facto, de nouveaux NFT à la mise à jour de « Louis The Game ».

Sur le modèle de la première itération, les joueurs qui atteindront un certain seuil dans le jeu auront la possibilité de se qualifier pour un tirage au sort au terme duquel sera distribué dix NFT « collector » mettant en scène Vivienne avec une « variété de looks » issus, cela va de soi, des collections emblématiques de la maison Vuitton et qui pourront faire office d’avatars sur les réseaux sociaux. Une stratégie aux antipodes de celles de plusieurs concurrents qui se sont lancés à tombeau ouvert sur la route du métaverse et des NFT pour, là-aussi, des résultats parfois (très) décevants.

Comme mentionné en préambule, Louis Vuitton avance avec pragmatisme sur ces questions et affiche une relative prudence. En créant son propre jeu et en récompensant les joueurs ayant « appris » les deux siècles d’histoire de la marque, « LV » dispose de davantage de contrôle sur son environnement, ce dernier n’étant pas tributaire des variations de la demande pour ses NFT en refusant de leur donner un prix.

En effet, Louis Vuitton, en distribuant gratuitement ses jetons non fongibles, évite d’écorner son image au cas où ses NFT perdraient (grandement) de leur valeur lors de diverses enchères. L’exemple du premier tweet de Jack Dorsey, fondateur de Twitter, en NFT, qui a vu sa valeur réduite à peau de chagrin peut en attester. Un « affront » qu’une maison iconique comme Louis Vuitton ne peut se permettre pour ses produits. Qu’ils soient physiques ou numériques.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Samir Hamladji
Rédacteur et reporter - Journaliste pour plusieurs grands médias tels que LesEchos ou Challenges, Samir a été en charge de la rubrique Finance chez Forbes de 2016 à 2019. Il s'intéresse depuis plusieurs années à l'écosystème des crypto-monnaies et de la blockchain.