BanqueNews

SWIFT accélère sur l’interopérabilité des CBDC

Crédit : Shutterstock

Selon SWIFT, les CBDC peuvent transiter de manière transparente sur l’infrastructure financière existante. La Banque de France et plusieurs institutions financières testent actuellement la passerelle développée par le réseau interbancaire.

 

Ce mercredi, SWIFT annonce avoir construit un pont reliant les réseaux DLT et les systèmes de paiement existants, permettant ainsi aux devises et actifs numériques « de circuler et d’interagir avec leurs homologues traditionnels ».

La société se targue d’avoir effectué des transactions de CBDC à CBDC entre différents réseaux DLT basés sur Quorum et Corda, ainsi que de permettre des flux Fiat à CBDC.

À l’échelle mondiale, 9 banques centrales sur 10 explorent activement les monnaies numériques. Pour que le potentiel des CBDC soit pleinement réalisé au-delà des frontières, ces monnaies doivent surmonter les différences inhérentes pour interagir les unes avec les autres, ainsi qu’avec les monnaies fiduciaires traditionnelles”, explique SWIFT dans un communiqué.

Les banques centrales d’Allemagne et de France, ainsi que de grandes institutions financières comme HSBC, UBS et Wells Fargo, collaborent actuellement dans un environnement de test pour accélérer le déploiement de la solution à grande échelle.

SWIFT ambitionne aussi d’introduire de l’interopérabilité dans la tokenisation d’actifs. Dans le cadre d’un autre projet mené avec Citi, Clearstream et SETL, SWIFT a démontré que son infrastructure pouvait servir d’interconnexion entre plusieurs plateformes de tokenisation et le système existant basé sur des comptes.

D’après Tom Zschach, directeur de l’innovation chez SWIFT, les monnaies numériques et autres tokens ont le potentiel de « façonner la manière dont nous paierons et investirons tous à l’avenir ».

Pour les CBDC, notre solution permettra aux banques centrales de connecter simplement et directement leurs propres réseaux à tous les autres systèmes de paiement dans le monde via une passerelle unique, assurant ainsi un flux instantané et fluide des paiements transfrontaliers”, a-t-il ajouté.

Le mois dernier, SWIFT dévoilait un protocole conçu avec Chainlink apportant de l’interopérabilité entre blockchains et visant à rapprocher TradFi et crypto-actifs.

Le réseau interbancaire expérimente aussi la technologie blockchain afin d’améliorer l’efficacité de la communication d’événements d’entreprise.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020. Contact : stanislas@coins.fr