Bitcoin (BTC)MarchésNews

La dominance de BTC sur les échanges s’atténue sur fond de rallye des altcoins

Crédit : Shutterstock

La remontée des altcoins contribue à réduire la domination du Bitcoin dans les volumes d’échanges. Son poids recule de 20% depuis le début de l’année et de 8% en juillet, grâce notamment à la hausse de XRP.

 

Si le cours du Bitcoin se porte mieux en 2023, l’activité de trading n’en demeure pas moins modérée. Durant les derniers mois, les altcoins ont renoué avec la croissance. La pression réglementaire aux États-Unis est pourtant susceptible d’affecter la demande.

Selon l’analyse hebdomadaire publiée par Kaiko, cet effet ne s’est pas encore diffusé sur les marchés crypto. Il épargne par ailleurs les bourses offshore. Il en résulte un déclin de la domination du Bitcoin sur les échanges.

La dominance BTC recule : pic des altcoins dont XRP

La ‘dominance’ du token sur les échanges s’est significativement atténuée cette année. Depuis le début de l’année, ce ratio a cédé 20%, dont 8% en juillet.

Résultat, il avoisine à présent les 27% parmi les 25 principales bourses. C’est le niveau le plus bas atteint depuis avril. Plusieurs facteurs expliquent cette tendance. C’est d’abord la décision en faveur de Ripple devant la justice qui a tiré fortement le cours du XRP ainsi que le volume d’échange sur le jeton.

C’est aussi la baisse de l’activité d’échange du BTC. C’est encore plus vrai sur les bourses offshore et en particulier celles établies en Corée du Sud. Ces acteurs ont enregistré récemment un pic du volume des altcoins.


Une liquidité des altcoins en légère hausse

Autre conséquence : l’amélioration de la liquidité des altcoins. Cet indicateur, mesuré par la profondeur de marché de 1%, connaît une légère augmentation depuis le début du mois de juillet, note Kaiko.

La profondeur de marché pour les 10 premiers altcoins par capitalisation progresse sur le mois d’environ 20 millions de dollars. A noter que la mesure tient compte des effets de prix dus aux hausses de cours.

Toutefois, « en éliminant les augmentations de prix en USD pour ces actifs, la liquidité est à peu près la même », précise le rapport. La tendance n’en demeure pas moins favorable pour les altcoins. Et les récents lancements de jetons y participent.

ARKM, nouvel évènement depuis l’airdrop d’Arbitrum

En juillet, trois tokens ont fait leurs débuts : Le stablecoin décentralisé GHO d’Aave, le token ARKM de la startup Arkham et WorldCoin (WLD), qui grimpait de plus de 80% le 24 juillet après son listing sur plusieurs exchanges. C’est cependant ARKM qui retient pour le moment l’attention de Kaiko.

Le lancement d’Arkham a sans doute été l’événement le plus important en matière de jetons depuis l’airdrop d’Arbitrum au premier trimestre », estime l’entreprise.

Le démarrage s’avère plus compliqué pour le GHO. « Les stablecoins surcollatéralisés sont par nature moins efficaces en termes de capital et luttent souvent contre leurs homologues plus centralisés », prévient Kaiko.

Le nouveau stablecoin devra trouver sa place sur un segment concurrentiel et où l’USDT et l’USDC dominent l’activité, autant sur les CEX que leurs équivalents décentralisés, les DEX.

Pour suivre l’actu Crypto et Web3, retrouvez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram

Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien. Contact : christophe@coins.fr