BanqueInstitutionnelNewsNFT

Goldman Sachs explore la tokenisation d’actifs réels et les NFT

Crédit : Shutterstock

Mathew McDermott, directeur des actifs numériques chez Goldman Sachs, annonce la volonté de la banque d’explorer la tokenisation d’actifs réels sous forme de NFT. Une stratégie en phase avec la ligne fixée par McDermott.

 

Goldman Sachs suit de très près les transformations technologiques et business introduites dans le secteur de la finance par la blockchain et les crypto-actifs. Mais la banque d’affaires n’est pas une simple observatrice.

En mars, elle lançait ainsi une offre de trading d’options de gré à gré sur Bitcoin. A présent, Goldman Sachs projette de l’étendre à Ethereum. Et ce n’est visiblement pas le seul projet de sa feuille de route 2022.

Des NFT instruments financiers

Goldman Sachs, par l’intermédiaire de Mathew McDermott, a partagé l’un de ses chantiers à l’occasion du Crypto & Digital Assets Summit. D’après le directeur des actifs numériques, des études sont en cours sur les NFT.

La banque explore en effet la tokenisation d’actifs réels sous la forme de tokens non fongibles ou NFT. L’usage de ces jetons ne se cantonne pas à des secteurs comme celui de l’art ou de la musique.

Nous explorons actuellement les NFT dans le contexte des instruments financiers. Dans ce domaine, la puissance est en fait assez grande. Nous travaillons donc sur un certain nombre de choses”, déclare McDermott, comme le rapporte CoinDesk.

Un projet comme KlapCoin en France fait ainsi usage des NFTs, qui correspondent à des actifs financiers. Ces jetons sont une représentation sur la blockchain des parts acquises dans le financement d’un catalogue de productions audiovisuelles.

Goldman Sachs reste vague à ce stade quant à ses objectifs et à la nature des actifs qu’il pourrait tokeniser. La banque est présente sur de nombreux marchés, comme celui de l’immobilier, qui se prête à la tokenisation.

Tous les actifs et passifs éligibles à la blockchain

La banque américaine participe aussi aux initiatives en matière de tokenisation des instruments financiers traditionnels, comme les obligations. GS intervenait par exemple dans la première émission de la BEI d’une obligation tokenisée.

Pour Mathew McDermott, ce sont potentiellement tous les actifs qui pourraient être portés sur la blockchain au cours de la prochaine décennie. Et la représentation de ces actifs peut être un NFT, comme un security token, par exemple.

Ce que vous faites aujourd’hui dans le monde physique, vous le faites simplement numériquement, ce qui crée d’énormes gains d’efficacité. Il peut s’agir de l’émission de titres de créance, de la titrisation, du montage de prêts […] les options sont assez vastes”, déclarait le cadre en 2020.

Voilà pour la vision stratégique. Reste à présent à l’exécuter. C’est en cours chez Goldman Sachs. Et le trading d’options sur les cryptomonnaies n’est sans doute que la partie émergée de l’iceberg d’une transformation à venir bien plus profonde.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien.