Levées de fonds et AquisitionsNews

Jambo lève 30M$ pour démocratiser la crypto en Afrique

Afrique
Crédit : Shutterstock

Proposant divers services pour faciliter l’accès à la technologie blockchain en Afrique et démocratiser la crypto sur le continent, la start-up Jambo vient de lever 30 millions de dollars pour accomplir cet ambitieux dessein.

 

Désireux d’embarquer le continent africain dans la nébuleuse crypto et familiariser ses habitants aux arcanes du web3, telle est l’ambition de la start-up Jambo qui fourmille d’initiatives en ce sens et qui, pour ce faire, vient de boucler un tour de table de 30 millions de dollars. Ciselé par James Zhang, 26 ans, et sa sœur Alice, 30 ans, cet « étoile montante » de la crypto en Afrique veut faire office d’incontournable en la matière.

Avec en ligne de mire l’exemple (certes éculé) de WeChat en Chine. « Nous espérons devenir la super application de l’Afrique, à l’instar de ce que WeChat a fait en Chine au cours de la dernière décennie », martèle, depuis plusieurs mois, James Zhang ». Qui a encore usé de la comparaison dans les colonnes de Forbes pour l’annonce de cette levée de fonds.

Si les exemples de projets s’affirmant être le « Netflix de… » ou le « Tinder de…. » sont légion, l’idée d’axer sa communication en miroir d’une multinationale établie peut parfois, voire très souvent, s’avérer périlleux. Mais Jambo« Bonjour » en swahili, l’une des langues officielles de la République démocratique du Congo dont sont originaires ses fondateurs- croit en sa bonne étoile. Et la start-up, lancée en 2020 n’est visiblement pas la seule au regard de l’investissement consenti par plusieurs grands noms de l’écosystème.

A commencer par la société de capital-risque, Paradigm, à la manœuvre de ce tour de table autour de laquelle nous retrouvons pêle-mêle ParaFi Capital, Pantera Capital, Delphi Ventures, Kingsway Capital et Gemini Frontier Fund. Divers protagonistes qui s’ajoutent à Coinbase Ventures, Alameda Research et Tiger Global qui ont contribué, au mois de février dernier, à l’injection de 7,5 millions de dollars dans le capital de la jeune firme africaine. Fait intéressant, et non des moindres, il s’agit du premier investissement de Paradigm en Afrique, signe supplémentaire s’il en fallait de la confiance de la société en ce projet.

Jambo se veut, en effet, l’incontournable de tout ce qui se fait en matière de crypto-actifs sur le continent africain. Un « guichet unique » en quelque sorte qui aura vocation à faciliter à l’accès à la vente et l’échange de crypto-monnaies aux Africains – Jambo travaille actuellement d’arrache-pied sur le lancement de son propre jeton– et leur permettre également de négocier des NFT ou encore jouer à des jeux vidéo décentralisés. Jambo teste d’ailleurs actuellement une douzaine de play-to-earn sur sa plateforme parmi lesquels l’incontournable Axie Infinity.

Mais devenir l’application de référence en Afrique nécessite des ressources humaines importantes. Et Jambo est à pied-d’œuvre. Au cours des derniers mois, les fondateurs ont réuni une équipe de 100 membres et ouvert des bureaux dans 15 pays, dont le Nigeria, le Kenya et l’Afrique du Sud, où Jambo s’associe à des milliers de cybercafés et d’universités pour améliorer l’accès des étudiants aux ordinateurs en haut débit, véritable « nerf de la guerre » de l’implantation d’un véritable écosystème crypto en Afrique. Divers projets qui devraient permettre à Jambo de tracer son propre sillon. Et se faire un nom.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Samir Hamladji
Rédacteur et reporter - Journaliste pour plusieurs grands médias tels que LesEchos ou Challenges, Samir a été en charge de la rubrique Finance chez Forbes de 2016 à 2019. Il s'intéresse depuis plusieurs années à l'écosystème des crypto-monnaies et de la blockchain.