MétaverseNews

Meta veut affirmer sa supériorité sur la monétisation du métaverse

Crédit : iStock

Malgré près de 3 milliards de dollars de pertes sur 3 mois pour sa division réalité virtuelle, Meta est bien décidé à continuer d’investir dans le métaverse. Et le Gafam considère même qu’il sera supérieur à ses concurrents.

 

Gartner estime que les internautes consacreront 1h par jour au métaverse en 2026. Cette heure sera probablement déduite du temps consacré aux réseaux sociaux. Il est donc stratégique pour le géant du secteur de préparer sa transition.

C’est ce que réalise actuellement Meta. Pour y parvenir, la firme de Mark Zuckerberg investit massivement, en particulier dans ses activités de réalité virtuelle. En 2021, cette division perdait ainsi 10 milliards de dollars. La  rentabilité n’est pas pour tout de suite.

Concevoir le métaverse coûte cher

Selon les résultats financiers de Meta sur le 1er trimestre 2022, cette division termine une fois encore dans le rouge. Et le montant a de quoi donner le vertige. Meta perd 2,9 milliards de dollars.

Toutefois, le chiffre d’affaires progresse également, plus même que les prévisions des analystes. Meta réalise 695 millions de dollars de revenus. Certes, c’est encore trop peu pour l’entité métaverse du groupe afin de prétendre à la rentabilité.

Le géant du Web2 a toutefois largement les moyens de financer ces investissements et de cumuler des pertes trimestre après trimestre. Au cours des trois premiers mois de 2022, Meta réalise un chiffre d’affaires total de 27,9 milliards de dollars.

Le GAFA continuera donc d’investir pour développer ses actifs dans le métaverse. Le PDG et fondateur, Mark Zuckerberg, est catégorique sur ce point. Les revenus considérables dans la publicité lui permettent largement de financer ce virage stratégique.

Ainsi, au cours des prochaines années, notre objectif d’un point de vue financier est de générer une croissance suffisante du revenu d’exploitation de Family of Apps pour financer la croissance de l’investissement dans Reality Labs, tout en augmentant notre rentabilité globale”, annonce-t-il.

La monétisation pour battre la concurrence

A court terme, la stratégie de Meta dans la VR et le métaverse consistera à développer des équipements plus avancés technologiquement. La firme prévoit aussi d’améliorer son univers virtuel Horizon Worlds.

Avec ce dernier, Meta espère encourager son adoption par les créateurs en leur permettant de générer des profits. Sa vision du partage de la valeur pourrait cependant constituer un frein. Meta prévoit de s’allouer 47,5% du montant des transactions.

Ce chiffre a été largement repris par les promoteurs d’un métaverse ouvert et du Web3 pour critiquer la vision portée par le géant du Web2. Ces arguments ne semblent pas préoccuper Mark Zuckerberg outre mesure.

Pour le PDG, l’objectif actuel est de « développer l’économie du métavers et d’aider les créateurs à gagner leur vie en travaillant dans les métavers ». Et malgré des commissions considérables, Zuckerberg estime que son entreprise peut être « nettement meilleure » que ses concurrents en matière de monétisation.

Depuis sa création, Facebook a fait la preuve de ses capacités dans le domaine de la monétisation auprès d’audiences de masse. Et la firme entend bien exploiter son portefeuille de clients B2B et les accompagner dans la transition vers le métaverse et sa monétisation.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien.