FintechNews

Crypto : Revolut veut accélérer avec un token et un wallet Ethereum

Après le trading de crypto-monnaies, Revolut souhaite passer à une autre étape en lançant un wallet externe sur Ethereum, puis multi-chaînes à terme. Un jeton numérique de fidélité, négociable, est aussi en préparation.

 

La concurrence s’intensifie dans l’industrie des cryptomonnaies à mesure que ces actifs se démocratisent. Pour des acteurs historiques, qui ont déjà fait le pont entre actifs traditionnels et crypto-actifs, se prépare donc à présent une seconde étape.

C’est d’actualité pour Revolut, une fintech ou néo-banque parmi les premières à avoir permis à ses utilisateurs d’acheter et vendre des cryptomonnaies, en plus des actions et des métaux précieux. Les actifs demeurent cependant au sein du compte Revolut. Cela devrait bientôt changer.

Le Revcoin : du rêve à la réalité

Nik Storonosky, le PDG de Revolut, était présent à la conférence Finance FWD. L’occasion pour le dirigeant de fournir des détails sur les projets futurs de la fintech. Parmi ceux-ci, la création d’un token natif.

L’émission d’une crypto-monnaie Revolut fait l’objet de spéculations de longue date, mais sans jamais se concrétiser. Les rumeurs lui ont même attribué un nom : Revcoin. Ce token prend forme.

Storonosky précise que le token s’inscrira dans le cadre d’un programme de fidélité, fonctionnant ainsi à la manière des Miles alloués par les compagnies aériennes. Revolut récompensera donc l’usage.

Ce ne sera certainement pas un stablecoin. L’objectif est de rendre la loyauté échangeable”, déclare le PDG à TheBlock. Comme n’importe quel autre token, il pourra faire l’objet de trading.

Pour plus de détails sur ce jeton, il faudra patienter. Mais Revolut a au moins un autre projet crypto à sa feuille de route. La banque en ligne prévoit en effet de développer un wallet non-custodial ou auto-hébergé, comme le fait également Robinhood, qui se tourne actuellement vers le marché européen.

Un wallet non custodial et plus de fonctions sur le custodial

C’est une rupture pour Revolut puisque aujourd’hui les tokens achetés (à l’exception de Bitcoin) via l’application ne peuvent pas être retirés et transférés sur un wallet externe pour conservation ou revente auprès d’un tiers.

Le futur wallet Ethereum fonctionnera comme une application indépendante et aussi comme une fonction de l’app Revolut. Le porte-monnaie électronique permettra de conserver ses cryptomonnaies, et peut-être à terme aussi des NFT. Cette fonctionnalité n’est cependant pas prioritaire, confie Storonosky.

L’inspiration de Revolut en matière de wallet, c’est MetaMask de ConsenSys, la référence en termes de wallet Ethereum. A plus long terme, la fintech prévoit de rendre son wallet multi-chaîne, comme son futur token natif « Revcoin ».

Revolut n’entend cependant pas délaisser son wallet custodial. Ce dernier doit au contraire s’enrichir de nouvelles fonctions. L’entreprise souhaite y embarquer staking, dépôts, retraits et aussi du lending.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien.