Levées de fonds et AquisitionsNews

a16z veut lever 4,5 milliards de dollars pour 2 nouveaux crypto-fonds

Crédit : Shutterstock

Selon le Financial Times, la prestigieuse société de capital risque Andreessen Horowitz, aussi connue sous le pseudonyme a16z, prévoit de lancer deux crypto-fonds dotés respectivement de 3,5 milliards de dollars et 1 milliard de dollars.

 

D’après des sources proches du dossier citées par le quotidien américain Financial Times, Andreessen Horowitz discute actuellement avec des investisseurs pour alimenter 2 nouveaux crypto-fonds, dont le lancement est prévu aux alentours du mois de mars prochain.

Le premier, doté de 3,5 milliards de dollars, investira dans l’écosystème crypto et blockchain de manière générale alors que le second (1 milliard de dollars) se concentrera sur les startups en phase de croissance avec des investissements pré-seed.

L’été dernier, a16z a lancé le Crypto fund III, un mastodonte de 2,2 milliards de dollars. Un record dans ce secteur naissant. Entre temps, la firme d’investissement Paradigm a enchéri avec le lancement d’un fonds de 2,5 milliards de dollars à l’automne. Avec un nouveau véhicule de 3,5 milliards de dollars, Andreessen Horowitz reprendrait sa « place de leader VC » dans l’écosystème crypto.

Katie Haun, ex-partenaire générale chez a16z, cherche quant à elle actuellement à lever 900 millions de dollars via sa nouvelle société KRH.

On apprenait récemment que les investissements crypto d’un autre géant du capital risque, Sequoia Capital, représentaient désormais un quart de ses investissement totaux.

En 2021, les VCs sont injectés plus de 30 milliards de dollars dans des startups spécialisées.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Google, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020.