MétaverseNews

Avec OMA3, la guerre du métaverse ouvert est déclarée

OMA3
OMA3

Les entreprises du Web 3.0 réagissent à l’offensive des géants du numérique sur le métaverse en créant l’Open Metaverse Alliance for Web3 (OMA3), une DAO. L’ambition : se démarquer des walled gardens des acteurs du Web 2.0.

 

Le métaverse reste un domaine en construction. Néanmoins, deux grandes visions des univers virtuels émergent. Pour les entreprises nativement Web3, celle portée par des géants tels que Meta ne s’apparente en rien à celle qu’ils promeuvent.

Ainsi, les éditeurs Web3 n’ont pas rejoint le Metaverse Standards Forum, officialisé en juin. Derrière ce projet de standardisation du métaverse on trouve une cinquantaine de firmes. Parmi elles, des multinationales, dont Epic Games, Sony, Meta, Microsoft ou encore Ikea.

Web 3.0 et ownership Versus plateformes fermées

Les nouveaux entrants n’y figurent pas. Et pour cause puisqu’ils viennent de mettre sur pied leur propre alliance. Les acteurs Web3 annoncent la création de l’Open Metaverse Alliance for Web3.

Parmi ceux-ci, des noms bien connus du métaverse dit ouvert comme Animoca Brands, Alien Worlds, Dapper Labs, Decentraland, Star Atlas et The Sandbox. Participent les projets associés à Animoca, mais aussi Wivity, Space et Upland pour le gaming.

Et qui dit Web3 dit également DAO, une structure de gouvernance propre à cet univers. Comme les membres du think tank européen Metacircle, OMA3 opte pour un consortium sous forme d’une organisation autonome décentralisée.

Cette nouvelle alliance entend clairement se démarquer du Metaverse Standards Forum et des pratiques de ses membres fondateurs. « Nous croyons en un métavers sans barrières contraignantes, où les plateformes individuelles sont interconnectées et totalement interopérables ».

L’OMA3 invite donc « toutes les entreprises de métavers basé sur la blockchain » à la rejoindre pour concrétiser cette vision « d’un métavers ouvert ». Cette approche se caractérise par une propriété véritable et l’interopérabilité en temps réel.

Nous construirons une infrastructure pour garantir que le métavers fonctionne comme un système unifié où les actifs numériques (tels que les NFT), les identités et les données sont sans autorisation et interopérables pour tous, et contrôlés par les utilisateurs et non par les plateformes.”

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien.