News

Le magnat crypto Barry Silbert cherche à rassurer sur Digital Currency Group

Barry Silbert Digital Currency Group
Barry Silbert, PDG et fondateur de Digital Currency Group - Crédit : Alamy

Barry Silbert, le patron de Digital Currency Group, a déclaré que son groupe résisterait également à ce nouvel hiver crypto. Selon le NYT, sa filiale Genesis Global Capital a embauché la banque Moelis pour explorer diverses options dont la possibilité de se déclarer en faillite.

 

Dans une récente lettre, le fondateur et PDG de Digital Currency Group (DCG) a cherché à rassurer les actionnaires sur la santé financière de son groupe alors que Genesis Global Capital, l’unité de prêt de sa filiale Genesis, rencontre d’importantes difficultés suite à l’effondrement de FTX.

Hier, Bloomberg rapportait que Genesis, qui aurait déjà tenté d’obtenir, sans succès, une facilité de crédit de 1 milliard de dollars avant de mettre en pause les rachats sur son service, cherchait toujours à collecter des fonds pour sortir la tête de l’eau. Le courtier crypto, qui indiquait de son côté n’avoir pas l’intention de déposer le bilan « de manière imminente », aurait notamment discuté avec Binance et Apollo Global Management.

Nous avons résisté aux hivers crypto précédents et bien que celui-ci puisse sembler plus sévère, collectivement, nous en sortirons plus forts”, a clamé Barry Silbert dans sa lettre aux actionnaires.

Le milliardaire de la crypto est ensuite revenu sur la suspension des rachats de Genesis Global Capital, qui impactait notamment le français Coinhouse, et indiqué qu’il s’agissait d’un « problème d’inadéquation de la liquidité et de la durée dans le portefeuille de prêts de Genesis », précisant que cela n’avait « aucun impact » sur les autres activités de Genesis.

« La direction de Genesis et son conseil d’administration ont décidé d’embaucher des conseillers financiers et juridiques et le cabinet explore toutes les options possibles au milieu des retombées de l’implosion de FTX », a-t-il ajouté.

D’après le New York Times, Genesis Global Capital travaille avec la banque d’investissement Moelis pour explorer plusieurs options dont la possibilité de se déclarer en faillite.

« Ces derniers jours, il y a eu des discussions sur les prêts intersociétés entre Genesis Global Capital et DCG. Pour ceux qui ne le savent pas, dans le cours normal des affaires, DCG a emprunté de l’argent à Genesis Global Capital dans la même veine que des centaines d’entreprises d’investissement crypto. DCG a actuellement un passif envers Genesis Global Capital d’environ 575 millions de dollars, qui est dû en mai 2023 », a fait savoir Silbert.

Considéré comme l’un des plus grands courtiers du secteur, Genesis offre depuis 2013 des services d’échange, de prêt et de garde aux institutionnels. En 2021, l’entreprise appartenant à DCG émettait pour 131 milliards de dollars de prêts. Le conglomérat Digital Currency Group, qui détient aussi Coindesk, Grayscale et Luno, levait 700 millions de dollars fin 2021 à une valorisation de 10 milliards de dollars.

Nous apprécions les mots d’encouragement et de soutien, ainsi que les offres d’investissement dans DCG. Nous vous ferons savoir si nous décidons de faire un tour de financement. Malgré les conditions difficiles de l’industrie, je suis plus enthousiasmé que jamais par le potentiel des crypto-monnaies et de la technologie blockchain au cours des prochaines décennies et DCG est déterminé à rester à l’avant-garde”, a conclu Silbert.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer. Inscrivez-vous à notre newsletter crypto pour recevoir un résumé de l’actualité chaque semaine.

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020. Contact : stanislas@coins.fr