News

Un nouveau plan de relance pour Terra sans UST, mais contesté

Crédit : Shutterstock

Le fondateur de Terraform Labs propose un nouveau plan de relance de l’écosystème Terra reposant sur un hard fork. La nouvelle blockchain Terra abandonnerait ainsi l’UST pour ne conserver que LUNA.

 

Do Kwon, le fondateur de Terraform Labs, espère encore pouvoir redonner vie à la blockchain Terra et à son écosystème. L’ambition : repartir sur des bases saines et conserver les développeurs aujourd’hui actifs sur Terra… et qui ne manquent pas d’alternatives.

Quelques jours après une première proposition, le dirigeant soumet donc à la communauté une nouvelle mouture de son plan de relance. Et celui-ci passe par un hard fork de l’actuelle blockchain Terra – une piste déjà vivement critiquée par CZ, le CEO de Binance.

Deux réseaux : Terra et Terra Classic

Do Kwon suggère de scinder Terra en deux sans conserver le stablecoin UST. L’ancienne chaîne deviendrait Terra Classic. Elle compterait comme token le LUNA Classic. Quant à la nouvelle chaîne, elle hériterait de la marque Terra et du jeton natif LUNA.

Pour la distribution du LUNA 2e génération, le fondateur propose un airdrop. Les jetons du nouveau LUNA seraient ainsi répartis entre les stakers de Luna Classic, les détenteurs de Luna Classic, les détenteurs d’UST résiduels et les développeurs d’applications essentielles de Terra Classic.

Do Kwon précise que le wallet de Terraform Labs ne figurerait pas parmi la liste blanche de l’airdrop. C’est selon lui la condition pour faire de Terra une chaîne détenue pleinement par sa communauté.

Parmi cette communauté, une catégorie en particulier préoccupe Do Kwon : les développeurs de Dapps, sans qui un écosystème n’existe pas. Or ces développeurs sont actuellement très plébiscités par des blockchains comme Polygon ou Fantom.

Retenir les développeurs de Dapps essentielles

Pour les retenir, le patron de Terraform Labs recommande donc dans son plan V2 « d’allouer une grande partie de la distribution des jetons » au profit des développeurs de Dapps existantes.

Cette distribution sur-mesure vise également à « aligner les intérêts des développeurs sur le succès à long terme de l’écosystème », souligne Do Kwon, convié à une audition au Parlement coréen pour s’expliquer sur le crash de TerraUSD.

Dans le cadre du fork, 1% de la supply totale de jetons LUNA (1 milliard) irait aux développeurs d’applications qualifiées d’essentielles pour Terra. Ces jetons financeront la migration vers la nouvelle chaîne.

En outre, 4% des jetons constitueront l’allocation d’alignement (4% de l’offre totale). Elle « sera dévolue aux équipes de développement qui livrent un produit et montrent de l’intérêt. L’allocation sera déterminée par la gouvernance. Les règles seront débattues par la communauté ».

Le plan de relance ne fait cependant pas l’unanimité pour le moment. C’est même un doux euphémisme compte tenu d’un rejet par environ 90% des votants d’un sondage mis en ligne sur le forum Terra. Un sondage informel sur Twitter souligne là aussi l’hostilité et une préférence pour un burn des actuels Luna.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien.