News

Le chef de Terra, Do Kwon, recherché par Interpol : Bloomberg

Do Kwon, figure et cofondateur de TerraForm Labs
Do Kwon, figure et cofondateur de TerraForm Labs

Selon Bloomberg, l’agence de police mondiale Interpol a émis une notice rouge à l’encontre du fondateur de Terra. Do Kwon avait précédemment déclaré coopérer avec les autorités.

 

Déjà sous mandat d’arrêt en Corée du Sud, Do Kwon est maintenant recherché à travers le monde suite à l’émission d’une notice rouge par Interpol à la demande de procureurs sud-coréens, rapporte Bloomberg ce lundi.

Une notice rouge est un message diffusé par Interpol à la demande d’un service de police visant à obtenir l’aide de ses homologues du monde entier pour localiser et arrêter une personne en vue de son extradition.

Afin de mettre la main sur l’homme de 31 ans à l’origine de la blockchain Terra et ses tokens UST et LUNA, les autorités sud-coréennes avaient récemment évoqué l’idée de faire annuler son passeport ou de demander à Interpol d’émettre une notice rouge.

Près de 40 milliards de dollars sont partis en fumée au printemps dernier suite à la chute de l’empire Terra. Outre les investisseurs, de grands acteurs du marché crypto, exposés à LUNA et UST, ont été durement touchés par son effondrement.

Sur Twitter, Do Kwon avait pourtant indiqué, plus tôt ce mois-ci, qu’il n’était pas « en fuite » et collaborait avec les autorités.

L’entrepreneur crypto est notamment accusé par la justice de son pays d’avoir violé la « loi nationale sur les marchés des capitaux ».

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020. Contact : stanislas@coins.fr