MétaverseNews

Pour Citi, le métaverse pèsera au moins 8000 Mds$ d’ici 2030

Crédit : Shutterstock

La banque d’investissement Citi estime le potentiel du marché du métavers à plus de 8 trillions de dollars d’ici 2030. Le métaverse ouvert ou Web3 constitue un véritable accélérateur pour les analystes.

 

Politiques, analystes, entreprises, investisseurs… tous s’intéressent au métaverse. Le candidat Macron en a ainsi fait un sujet de campagne pour la présidentielle 2022. Le cabinet Gartner prédit un usage d’une heure par jour d’ici 2026.

Les sociétés, dans la mode comme IKKS ou Monnier Paris, ou de la banque et de l’assurance à l’image de HSBC et JPMorgan, investissent aussi les mondes virtuels. Un autre géant américain de la finance s’intéresse également aux métaverses : Citi.

Le métaverse, nouvelle itération d’Internet

Dans un rapport, la banque d’investissement estime donc la taille globale (et potentielle) du marché du métavers en 2030 à 8 à 13 trillions de dollars (8000 à 13.000 milliards). A titre de comparaison, la capitalisation totale des cryptomonnaies avoisine les 2000 milliards actuellement.

La taille considérable de ce marché émergent (mais dont le concept date de quelques décennies déjà) s’explique par les différents segments qui le composent. Le métavers englobe par exemple la réalité virtuelle.

La VR n’est qu’une de ses composantes cependant. Son premier moteur aujourd’hui, c’est les NFT. Les ventes de jetons non fongibles ont explosé en 2021 pour dépasser les 44 milliards de dollars.

Mais pour les analystes de Citi, il faut aussi voir dans le métavers la nouvelle version d’Internet, le Web3 succédant au Web2 – dominé par les géants US et chinois que sont les Gafam et les Batx.

Les monnaies numériques du métaverse

Ce métavers ouvert appartiendrait à la communauté, serait gouverné par elle et constituerait une version librement interopérable garantissant la confidentialité dès la conception”, décrit Citi.

Pour disposer de ce métaverse aux 5 milliards d’utilisateurs en 2030, reste à en concevoir les infrastructures. « Des investissements seront nécessaires dans des domaines tels que l’informatique, le stockage, l’infrastructure réseau, le matériel grand public et les plateformes de développement de jeu ».

Le métavers, c’est aussi de l’argent. Et contrairement au web2, l’argent dans le métavers devrait avoir plusieurs visages avec les cryptomonnaies, les CBDC, les stablecoins et la monnaie fiat.

Le métaverse représente un nouveau champ d’investigation pour les régulateurs et les décideurs politiques. Parmi les questions qui devront être abordées, Citi cite la lutte contre le blanchiment d’argent, la DeFi et les droits de propriété.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien.