EchangeurNews

FTX va déployer sa crypto-carte dans 40 nouveaux pays

Crédit : FTX

La crypto-bourse FTX a noué un partenariat avec Visa et compte étendre l’accès à sa carte de paiement à plusieurs dizaines de nouveaux pays en Amérique latine, Europe et Asie.

 

Dévoilée en janvier dernier et jusqu’à présent disponible seulement aux États-Unis, la FTX Card sera bientôt proposée aux clients européens, asiatiques et sud-américains de l’exchange fondé par Sam Bankman-Fried.

Le lancement international de la carte a été rendu possible grâce à un partenariat avec le géant Visa. La FTX Card permet de payer des achats en crypto-monnaies (via son solde sur la plateforme) partout ou Visa est accepté.

Nous sommes ravis de nous associer à l’un des plus grands réseaux de paiement pour donner à nos utilisateurs la possibilité d’utiliser leur crypto pour payer des achats chez des millions de marchands autour du monde,” a clamé Sam Bankman-Fried, dans un communiqué.

Pour le directeur financier de Visa, Vasant Prabhu, « même si les valeurs ont baissé, il y a toujours un intérêt constant pour la crypto ».

En début d’année, Visa, qui travaille aujourd’hui avec plus d’une cinquantaine de plateformes crypto similaires à FTX, annonçait que ses clients avaient réalisé 2,5 milliards de dollars de volume de paiement à travers ce type de carte au cours du premier trimestre fiscal 2022.

Son rival Mastercard n’est pas en reste sur ce segment. L’an passé, il émettait des crypto-cartes avec plusieurs plateformes basées en Asie. Plus récemment, il s’associait à Binance avec pour ambition de démocratiser les paiements en crypto-monnaies.

Le mois dernier, FTX a remporté aux enchères les actifs de la plateforme crypto insolvable Voyager Digital.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020. Contact : stanislas@coins.fr