MarchésNewsNFT

Les royalties perçues sur les NFT à leur plus bas depuis 2021

En juin, les créateurs de collections NFT ont collecté 2000 ETH ou 3,8 millions de dollars de royalties sur le trading de leurs tokens. Un recul qui s’explique par la baisse de l’activité et la politique des marketplaces.

 

Le marché des NFT, comme celui des cryptomonnaies, traverse des turbulences après le bull-run de 2022. Cela se traduit notamment par une chute des royalties perçues par les créateurs des collections sur chaque transaction, signale Coindesk.

D’après les données de Nansen, en juin 2023, le montant total des royalties collectées s’élevait à 3,8 millions de dollars environ ou 2000 ETH. Il faut revenir deux ans plus tôt, en 2021, pour trouver un chiffre aussi bas.

76 millions de dollars de royalties en avril 2022

Un peu plus d’un an auparavant, en avril 2022, les paiements de royalties sur les NFT atteignaient un sommet avec 28 000 ETH – qui équivalaient alors à près de 76 millions de dollars. Depuis, le marché des jetons non fongibles s’est profondément modifié.

Le recul des échanges n’est pas la seule explication à prendre en compte. Sur un marché baissier, les marketplaces se sont livrées une concurrence féroce et les royalties sont devenues un facteur concurrentiel majeur.

Certains acteurs ont tout simplement décidé de supprimer ces royalties, au grand mécontentement des créateurs de collections NFT. L’affrontement entre les deux plateformes de référence, Blur et OpenSea, a débouché sur le paiement optionnel des royalties.


La guerre des fees entre marketplace pour attirer les traders

Pour continuer de percevoir ces droits, les créateurs doivent le spécifier dans leur smart contrat. Faute de quoi, les frais chutent à 0,5% sur OpenSea, le leader du marché. Quant à Blur, les frais y sont fixés à 0,5%.

Les collectionneurs, s’ils le souhaitent, peuvent cependant décider de contribuer à un taux supérieur. Cette décision relève du volontarisme. Elle ne constitue donc a priori pas la norme parmi les acquéreurs alors que les NFT enregistrent de nettes pertes de valorisation.

Les royalties demeurent une source de revenus conséquente pour les principales collections du marché, à l’image de Yuga Labs. Au travers de ses différents NFT, l’entreprise responsable d’un tiers du volume sur ce marché a perçu à ce jour près de 166 millions de dollars.

D’après Nansen, le collectif NFT Chiru Labs a quant à lui engrangé plus de 58 millions de dollars de royalties par le biais de sa collection phare Azuki et grâce aussi à ses séries secondaires Beans et Elementals – malgré une importante polémique sur cette dernière.

Pour suivre l’actu Crypto et Web3, retrouvez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram

Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien. Contact : christophe@coins.fr