News

a16z estime que la crypto peut « briser » le pouvoir des Gafam

Crédit : Shutterstock

Andreessen Horowitz, qui a soutenu plusieurs géants du Web2 par le passé, mise aujourd’hui sur la crypto et le Web3 pour contrer l’hégémonie des Gafam.

 

Lors d’un entretien accordé mardi au Financial Times, Chris Dixon, associé général chez Andreessen Horowitz (a16z), a déclaré que la crypto pourrait remettre en question la domination des poids lourds d’internet.

Je pense qu’aucun d’entre nous ne s’attendait à un tel niveau de concentration [de pouvoir]. Je ne pense pas que ce soit un bon résultat, tant d’un point de vue sociétal que d’un point de vue commercial […] l’idée d’avoir Internet contrôlé par 5 entreprises est très mauvaise pour les entrepreneurs et les VC”, a-t-il expliqué.

La société de capital risque basée dans la Silicon Valley, qui a investi dans Meta (Facebook) à ses débuts et lors de l’introduction en bourse de Twitter, a collecté au total plus de 7 milliards de dollars pour investir dans le Web3 et ses technologies associées. Elle lançait récemment un fonds doté de 4,5 milliards de dollars pour parier sur ce nouvel écosystème.

Le dirigeant estime que la technologie blockchain offre « des garanties contre les activités anticoncurrentielles » grâce aux règles incluent dans les contrats intelligents. Les smart contracts sont inscris dans une blockchain et exécutés automatiquement lorsque des conditions sont réunies.

Dixon a ajouté que la crypto était « une opportunité » pour les entrepreneurs car les GAFAM se concentraient actuellement sur d’autres technologies comme l’IA et la VR.

« C’est un type de modèle économique complètement différent dans le Web3 où nos investissements sont principalement en tokens au lieu d’entreprises », a indiqué Dixon. Contrairement aux startups traditionnelles, qui vendent des actions aux investisseurs, les projets Web3 réalisent très souvent des ventes de jetons (token sale).

Bien sûr, [les hommes d’affaires] essaieront de créer des monopoles et de grandes firmes et de maximiser la valeur actionnariale. Ce que nous pouvons faire pour créer un meilleur Internet, c’est créer de nouveaux systèmes où les effets de réseau profitent à la communauté plutôt qu’aux entreprises,” a conclu Dixon.

Et l’effondrement des prix sur le marché crypto rend aujourd’hui l’investissement dans le Web3 « plus attrayant », selon le VC.

Les défenseurs du Web3 affirment eux aussi que la décentralisation offerte par la blockchain pourrait changer la donne et redistribuer le pouvoir accaparé par les grandes plateformes aux internautes. Toutefois, ces derniers accusent les VC, comme a16z, d’à nouveau participer à la concentration du pouvoir dans les mains d’un petit groupe de personnes.

Dernièrement, a16z a investi dans les projets crypto Morpho, Cryptoys, LayerZero, EveryRealm, Aleo, Yuga Labs ou encore Ready Player Me, dont la levée de fonds a été annoncée cette semaine. Le VC soutient en outre de grands acteurs de cette industrie comme OpenSea ou Coinbase.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer

Stanislas Pogorzelski
Cofondateur et rédacteur en chef - Entrepreneur dans le digital depuis 2006, Stanislas possède aujourd’hui plus de 5 ans d’expérience dans le traitement de l’actualité liée à la crypto-monnaie et la blockchain. Il a notamment fondé et dirigé la rédaction de Cryptonaute.fr, un média dont il s’est finalement séparé en 2020. Contact : stanislas@coins.fr