EchangeurLevées de fonds et AquisitionsNews

Le patron de Robinhood dit non à FTX et un rachat

Crédit : Shutterstock

Le broker en ligne Robinhood n’est pas décidé à se vendre à l’exchange FTX et à son PDG Sam Bankman-Fried. Malgré la chute de son titre en bourse, la firme dispose de milliards de dollars en banque.

 

Les crises peuvent constituer de formidables opportunités en termes d’acquisitions. Elles sont ainsi l’occasion pour des acteurs d’accélérer leur croissance et de gagner des parts de marché.

FTX, un exchange en plein boom, se montre de fait très actif depuis le bear market. La bourse crypto est en position d’acquérir plusieurs de ses concurrents et a déjà signé avec BlockFi, une plateforme en difficulté.

Robinhood a 6 milliards de dollars en cash

D’après Bloomberg, FTX serait même intéressé par un rachat de Robinhood. Rappelons que le fondateur de l’exchange, Sam Bankman-Fried, détient déjà 7,6% du capital du broker en ligne.

Or l’entreprise traverse de profondes difficultés boursières. Sa valorisation a fondu de trois-quart depuis le début de l’année. Ses revenus dans la crypto ont également très fortement reculé.

FTX peut-il dès lors constituer une option pour Robinhood ? Interrogé à ce sujet lors de la présentation des résultats trimestriels, le PDG de la société s’est montré pour le moins catégorique.

Vlad Tenev écarte toute volonté de cession. « Je nous aime en tant que société autonome », réplique-t-il. Et Robinhood dispose par ailleurs largement des moyens de préserver cette indépendance.

FTX prêt à doper ses moyens pour des rachats ?

Le dirigeant signale que le broker peut mobiliser un important trésor de guerre de près de 6 milliards de dollars en cash. Ce capital pourrait notamment être mis à contribution pour procéder à de la croissance externe, souligne Vlad Tenev.

En avril, Robinhood a d’ailleurs engagé son expansion hors des États-Unis au travers du rachat du britannique Ziglu, un acteur de la crypto. L’entreprise réduit en outre ses coûts. Cette semaine, elle validait un plan de restructuration en supprimant les postes de 23% de ses collaborateurs.

A défaut d’une acquisition de Robinhood, FTX peut aussi s’appuyer sur une stratégie de diversification. Avec FTX Stocks, l’exchange faisait, quelques mois plus tôt, son entrée sur le marché des actions.

Une opération de croissance externe aurait cependant eu l’avantage d’accélérer ce développement. Pour l’alimenter, la société fondée par SBF pourrait lever des fonds et ainsi doper ses moyens dans la perspective de nouveaux rachats.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien.