Le récapNews

Le Récap : BTC remontada, banqueroute, Monoprix Web3, fonds XAnge…

Crédit : Shutterstock

Fin de parcours pour Voyager Digital; XAnge lance un fonds Web3; Monoprix acculture aux NFT et au métaverse; SBF entrevoit la fin du bear… Les actualités crypto essentielles de la semaine.

 

L’hiver crypto continue de faire des dégâts. Après Three Arrows Capital, c’est au tour de Voyager Digital de faire faillite et de se placer sous le régime américain du chapitre 11. Le gel des transactions n’aura pas sauvé la plateforme américaine. Avec un prêt de 650 millions de dollars consenti au hedge fund, le broker crypto était acculé.

Genesis n’échappe pas non plus à la chute de 3AC. L’entreprise avait été contrainte de liquider un prêt et de vendre le collatéral pour atténuer ses pertes. Mais elle a surtout pu compter sur sa maison-mère, DCG, pour éviter le naufrage. Pendant ce temps, Celsius rembourse progressivement des prêts, ce qui lui permet de récupérer les jetons en garanties et de se renflouer.

FTX un robin des bois… pas totalement désintéressé

La crise n’est pas encore derrière nous. Pour Sam Bankman-Fried, le patron de FTX, le pire pourrait bien néanmoins être passé. Au besoin, l’exchange se dit prêt à d’autres sauvetages. Le dirigeant déclare que sa bourse crypto est encore en capacité de réaliser des opérations à hauteur de 2 milliards de dollars.

Le fondateur a également investi ses propres deniers. SBF n’agit pas ici comme un philanthrope. L’objectif de ces sauvetages est de préserver le marché de la contagion et d’empêcher l’effondrement de la confiance des consommateurs. FTX a aussi besoin de cette confiance. La crise peut en outre offrir des opportunités majeures à l’exchange, comme un rapprochement avec BlockFi, voire un rachat à prix promotionnel.

Une éclaircie dans le bear market ?

« Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une menace existentielle pour le secteur », déclarait plus tôt cette semaine SBF. Il doit néanmoins avouer que l’ampleur de la crise s’est avérée plus importante qu’il ne l’avait anticipé. A court terme, le PDG de FTX estime que les prix devraient se stabiliser, même si le contexte économique global est morose.

Cette prévision est peut-être en train de se confirmer. Bitcoin était repassé sous les 20.000 dollars cette semaine. Vendredi 8 juillet, il s’est offert une hausse significative, remontant jusqu’à 22.000 dollars. Les altcoins principaux bénéficiaient aussi de cette tendance, comme Ethereum de retour à plus de 1200$. Trop tôt néanmoins pour suggérer une reprise.

Frais d’inactivité : la colère gronde

Bitstamp n’a pas tardé à faire machine arrière. L’exchange annonçait une nouveauté, bien peu du goût des utilisateurs. La bourse prévoyait, à compter du 1er août, d’appliquer des frais d’inactivité de 10 euros par mois.

Bitstamp rentabilisait ainsi les comptes à moins de 200 euros et sans activité depuis 12 mois. Le mécontentement exprimé, notamment sur les réseaux sociaux, a conduit la direction à réviser sa stratégie. Adieu les frais d’inactivité. Comble de l’ironie, Binance décidait cette même semaine de réduire certains frais. Une façon de célébrer ses 5 ans.

30 ans et ses premiers NFT pour T’choupi

T’choupi a 30 ans, bien plus donc que Binance. Mais il n’est jamais trop tard pour adopter les derniers usages. Son créateur le démontre au travers de la mise en vente d’une collection de NFT, sa première donc.

Au total, la collection se compose de 2022 tokens non fongibles, en vente sur la place de marché Kalart. Ces NFT, dont 30 jetons premium de 1000 euros, sont associés à une œuvre physique.

Monoprix en mission d’évangélisation sur les NFT et le métaverse

Monoprix n’en est plus à sa première fois, contrairement à T’choupi. On peut même dire qu’en matière de Web3, l’enseigne du groupe Casino est un récidiviste. L’entreprise a compris que pour développer les usages, il était nécessaire au préalable de former les consommateurs eux-mêmes.

Le distributeur dispose d’espaces pour mener des actions d’acculturation aux NFT et au métaverse : ses magasins. Les 8 et 9 juillet, dans sa boutique de Montparnasse, Monoprix organisait des ateliers. En outre, trois magasins parisiens accueilleront des corners NFT jusqu’à la fin juillet. Des distributeurs automatiques seront à disposition pour acquérir des NFT d’un partenaire : RudeKidz.

Un fonds de 80M$ pour XAnge et la France

Le 8 juin, Ledger et ses partenaires dévoilaient un fonds de 100 millions d’euros pour financer les acteurs de l’écosystème crypto, français, mais pas uniquement. « Il y a un vide à combler pour soutenir les entrepreneurs européens », déclarait à cette occasion Pascal Gauthier, le PDG de Ledger.

Il n’est pas seul à faire ce constat et à estimer qu’il y a encore de la place sur le marché des VC. XAnge, déjà investisseur dans des entreprises du Web3, dont Ledger, Coinhouse et Dogami, lance le Digital Ownership. Il s’agit d’un fonds d’investissement de 80 millions de dollars dédié à l’écosystème Web3.

Ce qu’il ne fallait aussi pas manquer :

Chaque dimanche matin sur Coins.fr, retrouvez « le Récap », une rubrique regroupant les principales actualités crypto de la semaine.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien. Contact : christophe@coins.fr