Le récapNews

Le Récap : MiCa et TFR, sauvetage BlockFi, achat BTC, Bored Ape…

Crédit : Shutterstock

L’Europe tient sa régulation avec MiCA et TFR; le prix de Bitcoin motive des achats; l’industrie crypto française lève des capitaux; Snoop et Eminem se transforment en BAYC; BlockFi deal avec FTX… L’essentiel de l’actu crypto de la semaine.

 

C’est le bear market. L’activité des législateurs n’est cependant pas soumise aux cours des crypto-monnaies. L’Europe a ainsi livré cette semaine deux textes majeurs en matière de régulation de la crypto et de ses acteurs. Avec la travel rule se mettent donc en place des obligations pour les PSAN concernant la collecte de données et le contrôle des transactions. Pour son rapporteur au Parlement, c’est la fin du Far West.

Les législateurs européens ont également obtenu un accord de dernière minute, mais provisoire, au sujet du règlement MiCA. Pas d’interdiction du PoW, mais une liste noire de PSAN non conformes. Les NFT sans usage financier échappent aussi à la réglementation.

FTX se rapproche d’un rachat de BlockFi

Après de longues discussions, le lender crypto en difficulté depuis plusieurs semaines, BlockFi, a obtenu un crédit revolving de 400 millions de dollars de la part de FTX.us – initialement de 250 millions de dollars – et offrant la possibilité à la branche américaine de l’exchange d’acquérir la plateforme à un « prix variable » et pouvant atteindre 240 millions de dollars. Des sources rapportaient cette semaine que Ledn, un autre lender crypto, était aussi intéressé pour sauver et racheter son concurrent.

Flowdesk et Kaiko : succès de la crypto made in France

La situation actuelle sur les marchés financiers ne favorise pas nécessairement les levées de fonds. Deux startups françaises de la crypto, peut-être de futures licornes, tirent cependant leur épingle du jeu : Flowdesk et Kaiko.

Pour la seconde, Kaiko, ce n’est déjà plus le premier tour de table. La société tricolore annonce un tour de financement de série B de 53 millions de dollars. C’est plus de deux fois le montant levé en juin 2021 avec 24 millions de dollars. Flowdesk n’a pas à rougir avec une série A de 30 millions de dollars.

MicroStrategy et le Salvador achètent du Bitcoin

Opportunité ou simple prise de risque ? Des cours bas peuvent être une occasion idéale d’acquérir un actif à un prix permettant ensuite de dégager une plus-value. Le contexte sur les marchés crypto se prête-t-il à ces opérations ? Ce n’est pas l’avis de la firme d’investissement Cypherpunk, qui a liquidé ses ETH et BTC craignant d’autres baisses.

MicroStrategy et le Salvador, des détenteurs exclusifs de Bitcoin, répondent par une stratégie radicalement inverse. L’éditeur consacrait cette semaine près de 10 millions de dollars pour acheter du Bitcoin. MicroStrategy détient désormais 129 699 bitcoins. Le Salvador continue lui aussi de miser sur la reine des crypto-monnaies avec l’achat de 80 bitcoins au prix unitaire de 19.000 dollars.

CACEIS, SG Forge : la finance de marché se prépare

Si les banques traditionnelles tardent encore en France à adopter les crypto-monnaies, certaines de leurs filiales axées finance de marché se montrent en revanche plus entreprenantes. C’est le cas notamment de CACEIS (groupe Crédit Agricole) et de SG Forge (Société Générale).

CACEIS, spécialiste du post-marché, s’allie à l’entreprise crypto Torus pour proposer des services sur actifs numériques. Quant à la filiale de Société Générale, SG Forge, elle s’associe à Metaco pour orchestrer ses opérations de conservation d’actifs numériques.

Bitcoin Jesus se prend les pieds dans CoinFlex

Pour un investisseur qui a construit son image sur sa réussite, l’échec peut être lourd à porter, plus encore s’il est médiatisé. Et c’est ce qui vient d’arriver à Roger Ver alias Bitcoin Jesus. CoinFlex, un exchange crypto qui a dû geler les retraits, en rend responsable Ver. Ce dernier doit à l’entreprise 47 millions de dollars.

Des « rumeurs se sont répandues selon lesquelles j’aurais manqué à une dette envers une contrepartie », rétorque Bitcoin Jesus. Des rumeurs, et fausses en outre. Mieux, c’est CoinFlex qui lui devrait de l’argent. La bourse ne l’entend pas de cette oreille et reproche à Ver des tactiques visant à se déresponsabiliser. Jésus est crucifié sur les réseaux sociaux pour ses placements crypto. Une autre époque.

Bored Ape, un style à part

Bored Ape Yacht Club est définitivement rentré dans les codes, en particulier dans le monde artistique. La preuve ? Eminem et Snoop Dogg ont sorti conjointement un nouveau titre : « From The D 2 The LBC ». Et pour accompagner ce morceau, les deux artistes s’offrent un clip faisant la part belle à la célèbre collection de NFT.

Une sacrée marque de reconnaissance pour Yuga Labs et la communauté BAYC. En avril, Snoop Dogg, avait déjà adressé un clin d’œil au Web3 avec un clip faisant cette fois-ci référence au métaverse TheSandbox.

Correction : Modifié le 04/07/2022 à 8h35 pour changer Celsius par BlockFi dans l’introduction et le cœur de l’article.

Ce qu’il ne fallait aussi pas manquer :

Chaque dimanche matin sur Coins.fr, retrouvez « le Récap », une rubrique regroupant les principales actualités crypto de la semaine.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien. Contact : christophe@coins.fr