Le récapNews

Le Récap : Paradis Bitcoin perdu, guerre des stablecoins, ETH 2.0 en approche…

Crédit : Shutterstock

Le Portugal ne veut plus être le paradis fiscal des cryptomonnaies; USDT flanche de 10 milliards de dollars; Ethereum sur de bons rails pour une fusion cet été; FTX se diversifie… Les actus crypto majeures de la semaine.

 

« Tout est au mieux dans le meilleur des mondes possibles ». La satire de Voltaire colle parfaitement à la situation de l’écosystème Terra, de ses jetons et de ses investisseurs. Le destin de la blockchain n’est pas encore scellé. Le cofondateur de Terraform Labs, Do Kwon, propose un hard fork avec donc à l’issue du projet, s’il est approuvé par le vote de gouvernance, deux réseaux : Terra et Terra Classic.

Sur les réseaux sociaux, le plan ne fait pas l’unanimité. Bien au contraire. Des internautes poussent en faveur d’un burn et dénoncent l’autoritarisme de Kwon, qui assurait pourtant vouloir rendre Terra à sa communauté. Cette hostilité s’explique sans doute par une perte (légitime) de confiance. Les investisseurs ont beaucoup perdu, à l’image de Mike Novogratz, le patron de Galaxy Digital. Ils s’interrogent aussi sur la manière dont la LFG a pu en l’espace de quelques jours dépenser 80.000 bitcoins. Malgré le scandale TerraUSD, Justin Sun n’hésite pas à faire la promotion de l’USDD, un nouveau stablecoin algorithmique qui a tout de l’UST, dont surtout les défauts. Les investisseurs s’y laisseront-ils prendre de nouveau ?

Le couperet fiscal prêt à s’abattre au Portugal

Faute de législation spécifique sur les crypto-actifs et les plus-values associées, le Portugal offre une fiscalité douce, très douce, sur ces actifs. Le pays attire donc un certain nombre d’investisseurs, à l’abri de toute imposition sur leurs transactions. Le gouvernement annonce toutefois la fin prochaine de cette clémence fiscale. Adieu donc le paradis Bitcoin, tel que le Portugal est parfois qualifié.

Le ministre des Finances portugais envisage plusieurs pistes. La solution principale, comme dans des États voisins (dont la France), consisterait à imposer les gains en capital. De 0%, le taux d’imposition passerait donc à 28%. C’est à ce niveau en effet que sont imposées les plus-values sur les investissements financiers au Portugal.

Ethereum : à fond la forme… et la fusion

Comme Bitcoin, le cours de l’ether est chahuté depuis ces dernières semaines. Le token natif d’Ethereum évolue actuellement sous les 2.000 dollars. Mais la situation du jeton ne remet pas en cause l’évolution de la blockchain et sa migration tant attendue vers le proof of stake.

Dans le cadre de la mise à jour Ethereum 2.0, le réseau de test Ropsten devrait adopter l’algorithme de preuve d’enjeu le 8 juin prochain. C’est une étape supplémentaire vers la concrétisation de la fusion entre les deux réseaux actuels et le passage au PoS. Selon Preston Van Loon, un développeur Ethereum, la fusion devrait logiquement se produire au mois d’août.

USDT en fort repli, en faveur de l’USDC

Le stablecoin USDT de Tether a connu un très bref épisode de dé-peg. Suffisant néanmoins pour affecter la confiance de certains investisseurs. La capitalisation du token a perdu près de 10 milliards de dollars depuis. Pourtant, Tether ne cesse de le répéter : tout va bien. Les investisseurs peuvent à tout moment échanger leurs jetons contre du dollar et les réserves sont solides. Encore plus solides même depuis la décision de l’entreprise d’en faire évoluer la composition.

Pour le moment, les investisseurs boudent l’USDT. Durant la crise des stablecoins, ces derniers ont préféré se tourner vers l’USDC, BUSD et DAI, perçus comme moins risqués. Glassnode y entrevoit une évolution des préférences du marché, qui délaisserait l’USDT au profit de l’USDC comme stablecoin de prédilection.

FTX déboule sur les actions américaines

L’exchange fondé par SBF continue d’écraser l’accélérateur, en termes d’offres et de couverture géographique. Aux États-Unis, par le biais de son entité FTX.US, la firme propose désormais à ses clients de négocier des actions de sociétés américaines cotées. C’est une première pour une plateforme crypto de cette nature, et donc un pied-de-nez à Coinbase et Binance.

FTX annonce la couleur. « Notre objectif est d’offrir un service d’investissement holistique pour nos clients dans toutes les classes d’actifs », déclare le président de FTX US, Brett Harrison. Se confirme une fois de plus la volonté stratégique de la bourse de réconcilier actifs traditionnels et actifs crypto. Et dans ce domaine, l’entreprise a sans aucun doute une longueur d’avance sur ses principaux concurrents. Quelle sera leur réaction ?

A voir aussi :

Chaque dimanche matin sur Coins.fr, retrouvez « le Récap », une rubrique regroupant les principales actualités crypto de la semaine.

Suivez Coins.fr sur Twitter, Linkedin, Facebook ou Telegram pour ne rien manquer.

La Newsletter CryptoRecevez chaque semaine un résumé de l'actualité
Christophe Auffray
Cofondateur et rédacteur en chef adjoint - Journaliste spécialiste de la transformation numérique depuis 2005, Christophe a notamment été rédacteur en chef adjoint chez ZDNet. Il suit de près l’actualité autour des actifs numériques et la décrypte au quotidien.